Navigation – Plan du site
Chroniques
Comptes rendus

Jean Louvet

Alternatives théâtrales, n˚ 69, juillet 2001
Pierre Piret
p. 146-147
Référence(s) :

Jean Louvet. Dossier conçu par Nancy Delhalle. Alternatives théâtrales, n˚ 69, juillet 2001, pp. 1-59.

Texte intégral

1« Ce monde-ci n’est pas le bon, je l’ai su tout de suite, enfant déjà ». C’est par ces mots que Jean Louvet conclut le texte, significativement intitulé « Un parcours d’auteur », où il s’attache à saisir, au-delà de la simple succession chronologique des faits, le sens de sa propre destinée. Le ton de ce très beau dossier d’Alternatives théâtrales est ainsi donné : il s’agit de marquer un temps d’arrêt et de faire le point — le point sur une carrière de dramaturge bien remplie, le point sur une aventure théâtrale (celle du Studio-théâtre de La Louvière, que Louvet raconte dans un autre texte), le point sur un engagement aussi (évoqué par Jacques Dubois, dans un entretien avec Nancy Delhalle, et par Louvet lui-même dans un court texte intitulé « Avatars du mouvement wallon »). Pour ce faire, deux éclairages complémentaires nous sont proposés : d’une part, celui de quelques témoins privilégiés, metteurs en scène, compagnons de route, traducteurs (Marc Liebens, Nabil El Azan, Frédéric Dussenne, Armand Delcampe, Jacques Dubois, David Willinger) ; d’autre part, celui de quelques spécialistes de l’œuvre.

2Ce deuxième versant — critique — se signale par la grande diversité des approches présentées. Étienne Marest propose une traversée de l’œuvre de Louvet en partant de l’enjeu initial, post-brechtien, qui lui a, selon lui, donné naissance, à savoir que la société est transformable et qu’il revient aux hommes de faire l’Histoire. Comment, dès lors, le théâtre de Louvet accompagne-t-il le repli progressif de l’histoire depuis une trentaine d’années ? et quelles ont été les implications formelles de cette résorption ? À ce Louvet politique répond le Louvet pulsionnel de Jean-Marie Piemme, qui s’attache quant à lui, en analysant Un Faust, véritable « machine polyphonique », à montrer comment l’écriture de Louvet déborde sans cesse les significations attendues, et notamment le message politique. C’est sur cette même pièce que se penche Marc Quaghebeur, dans un texte conçu dans le cadre d’un colloque consacré au « Diable en Belgique », ce qui explique l’attention particulière qu’il accorde à la thématique du mal chez Louvet. Une analyse très approfondie de la pièce lui permet de montrer comment Louvet revisite le mythe, l’inscrit dans le contexte précis des années 80 — marquées par la « banalisation du mal et de l’horreur » (la société du spectacle impliquant leur déréalisation), la perte des repères de la classe ouvrière wallonne après 1960 et le « dépositionnement des intellectuels » — et accomplit ce faisant le théâtre critique. Enfin, Philippe Ivernel présente une lecture très éclairante et novatrice de L’homme qui avait le soleil dans sa poche en révélant la dimension archéologique du projet politique de Louvet (qu’il distingue par là même tant de Piscator que de Brecht et de Peter Weiss), Louvet qu’il compare à l’historien chiffonnier de Walter Benjamin, qui récolte dans sa hotte l’Histoire devenue déchet. Ainsi, c’est une nouvelle forme de l’aliénation — l’oubli — liée à l’emprise nouvelle de l’élément économique que le théâtre de Louvet mettrait en scène pour la combattre.

3Complété par deux inédits (Le Sabre de Tolède et un poème, Corps blanc des hommes de l’ombre) et une bio-bibliographie, ce dossier offre, de par sa diversité, une bonne introduction à l’œuvre de Louvet. Mais s’il fait le point sur une œuvre déjà formée et affirmée, il a aussi le mérite d’ouvrir de nouvelles pistes. Jeter un regard rétrospectif n’implique pas de tourner une page ni de s’arrêter, tout au plus de marquer une scansion.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Piret, « Jean Louvet », Textyles, 24 | 2004, 146-147.

Référence électronique

Pierre Piret, « Jean Louvet », Textyles [En ligne], 24 | 2004, mis en ligne le 13 juin 2012, consulté le 25 avril 2017. URL : http://textyles.revues.org/849

Haut de page

Auteur

Pierre Piret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org