Navigation – Plan du site

Bibliographie

André Guyaux
p. 74-84

Œuvres d’Odilon-Jean Périer

• « Ariane-des-Eaux », La Patrie belge, 17 mai 1919.
• « Hermès-des-Oliviers », La Patrie belge, 14 juin 1919.
• « Orphée-des-Vignes », La Patrie belge, 28 juin 1919.
• Le Combat de la Neige et du Poète, imprimé pour l’auteur à Bruxelles, janvier-février 1920.
• « Vers » [Marée nocturne], La Patrie belge, février 1920.
• « Pour le printemps », La Patrie belge, 1er juillet 1920.
• La Vertu par le chant, poèmes, Bruxelles, Oscar Lamberty, 10 juillet 1920.
Comptes rendus : Le Mercure de France, 1er septembre 1920 (Georges Marlow). — L’Indépendance belge, 5 décembre 1920 (Georges Rency). — L’Horizon, 11 décembre 1920 (C.-A. G.). — La Libre Belgique, 25 décembre 1920 (J.M.). — Demain, 28 décembre 1920. — L’Union libérale, 30 décembre 1920 (Paul Fierens). — Le Thyrse, 1er janvier 1921. — L’Art belge, janvier 1921 (Georges Bohy). — La Renaissance d’Occident, janvier 1921 (J.-J. Van Dooren). — Revue bibliographique, février 1921 (Jules Leclercq). — La Nervie, février 1921 (Charles Lecoq).
• « Cirque », La Patrie belge, 1er décembre 1920.
• « Le rire de Persée », Le Mercure de France, 1er janvier 1921.
• « École de l’amitié », La Patrie belge, 1er février 1921.
• « Bonjour au mois d’avril », La Patrie belge, 1er avril 1921.
• « Charles Vildrac, Chants du désespéré » [compte rendu], Signaux de France et de Belgique, 1er mai 1921.
• « Le retour de la muse », « Le chant des rues », Signaux de France et de Belgique, 1er juin 1921.
• « Louis Aragon, Anicet ou le Panorama » [compte rendu], Signaux de France et de Belgique, 1er juillet 1921.
• « Découverte de l’évidence », La Patrie belge, 1er septembre 1921.
• « Éloge du parti pris », Signaux de France et de Belgique, 1er octobre 1921.
• « Georges Gabory, Cœurs à prendre » [compte rendu], Signaux de France et de Belgique, 1er novembre 1921.
• « Max Jacob, Matorel en province » [compte rendu], Signaux de France et de Belgique, 1er décembre 1921.
• « Leçon du professeur sur l’anthologie nègre », Signaux de France et de Belgique, 1er janvier 1922.
• « G. K. Chesterton, La Sphère et la croix », Signaux de France et de Belgique, 1er janvier 1922.
• « Quatorze petits airs pour un cortège païen », La Renaissance d’Occident, février 1922.
• « Chronique de l’aiguilleur », Le Disque vert, mai 1922.
• « Les poètes sont en paix », Le Disque vert, juin 1922.
• « Paul Morand, Ouvert la nuit », [compte rendu], Le Disque vert, juin 1922.
• Notre mère la ville, Paris-Bruxelles, Éditions du Disque vert, 15 août 1922.
Comptes rendus : Journal du peuple, 8 octobre 1922 (J. Magdeleine). — L’Intransigeant, 19 octobre 1922. — Le Disque vert, octobre 1922 (Pascal Pia). — Liège universitaire, 24 novembre 1922 (Robert Denoël). — Les Feuilles libres, novembre 1922. — Créer (Liège), novembre 1922 (Georges Thialet [Georges Poulet]). — Le Mercure de France, 1er décembre 1922 (Georges Marlow). — La Nervie, [décembre] 1922 (Alfred Dupont). — La Vie des lettres, 1922 (J. Bouchant). — ça ira ! janvier 1923 (P[aul] N[euhuys]). — La Nouvelle Revue française, 1er février 1923 (Paul Fierens). — La Bataille littéraire, 28 février 1923 (L. van Beirs). — La Revue générale, 15 juin 1923 (Edmond Joly).
• « Simplification », Écrits du Nord, novembre 1922.
• « Valery Larbaud, A. O. Barnabooth » [compte rendu], Écrits du Nord, décembre 1922.
• « Fernand Divoire, Ivoire au soleil » [compte rendu], Écrits du Nord, décembre 1922.
• « Dédicaces : À un jeune homme, À Yvonne », « Patiences : Le jeune malade, Le mauvais ami, Le miroir [Un homme pâle…] », La Nouvelle Revue française, 1er février 1923.
• « Paul Eluard, Répétitions » [compte rendu], La Nouvelle Revue française, 1er février 1923.
• « Dans une tasse de thé », Le Disque vert, avril 1923.
• « Francis Carco, La Bohème de mon cœur », Le Disque vert, avril 1923.
• Réponse à l’enquête : « Le Symbolisme a-t-il dit son dernier mot ? », Le Disque vert, avril 1923.
• « Monsieur Max, Élise et la Gloire », Le Disque vert [Numéro spécial Max Jacob], novembre 1923.
• « P. Varillon et H. Rambaud, Enquête que les maîtres de la jeune littérature » [compte rendu], Le Disque vert, décembre 1923.
• « Paul Neuhuys, Le Zèbre handicapé » [compte rendu], Le Disque vert, décembre 1923.
• « Jules Supervielle, L’Homme de la Pampa » [compte rendu], Le Disque vert, décembre 1923.
• « Anecdote scandaleuse », Le Disque vert, décembre 1923.
• « Les trois derniers films de Charlot [Idle Class ; Payday ; The Pilgrims] », Le Disque vert (numéro spécial Charlie Chaplin), janvier 1924.
• « Aventures dans un fauteuil », « Le beau rôle », « Pièce de mauvais goût », La Bataille littéraire, mars 1924.
• Le Citadin, poème ou Éloge de Bruxelles, [Bruxelles], chez l’auteur, mars 1924.
Comptes rendus : La Nouvelle Revue française, mai 1924 (Mélot du Dy). — Sélection, mai 1924 (Paul Neuhuys). — La Revue européenne, 1er juin 1924 (Marcel Arland). — Le Mercure de France, 1er juin 1924 (Georges Marlow). — Le Disque vert, 2e année, 3e série, [1924] (F[ranz] H[ellens]).
• « Pour perdre mon chemin (Chansons à promener) », « La Ville est fermée », « Sommeil défendu », « Les fontaines ornées… », « L’air est tellement pur… », « Cet homme », Sélection, mai 1924.
• « Prière pour être sage », « Allusion aux poètes », extrait du Combat de la Neige et du Poète, « La source », « Mon corps », « Aventure » [Histoire d’une amitié], « L’égoïste » [À un bon jeune homme], dans Poètes belges d’esprit nouveau, choix et introduction par Paul Vander Borght, La Lanterne sourde, mai 1924.
• « À propos d’une anthologie, Poètes belges d’esprit nouveau », La Bataille littéraire, juillet 1924.
• « Le déjeuner au bord de l’eau », « Frère de l’onde », « Dimanche perdu » [Jour faux…], « Mon amie » [La pluie fait une ville…], « Histoire d’un poème », La Nouvelle Revue française, septembre 1924.
• « La blessure », Le Disque vert, janvier 1925.
• « La mort pour la mort », Le Disque vert, janvier 1925
• « Pierre Drieu La Rochelle, Plainte contre inconnu » [compte rendu], Le Disque vert, janvier 1925.
• « Marcel Arland, Terres étrangères » [compte rendu], Le Disque vert, janvier 1925.
• Création de la pièce de théâtre, Les Indifférents, au Théâtre du Marais (Bruxelles), mars 1925.
Comptes rendus : 7 Arts, 5 mars 1925 (Pierre Bourgeois). — Spectacles, 6 mars 1925 (J.F.) — Spectacles, 13 mars 1925. — La Wallonie en fleurs, 20 mars 1925 (R. Hamaide). — Le Mercure de France, 15 avril 1925 (Georges Marlow). — La Nervie, avril 1925 (Léon Chenoy). — La Renaissance d’Occident, mai 1925 (Max Deauville). — L’Étoile belge, 1925. — « Les Indifférents au Théâtre du Marais », Spectacles, 27 février 1925.
• « Esquisse d’un sermon sur la facilité », Le Disque vert, mars 1925.
• « Franz Hellens, Notes prises d’une lucarne » [compte rendu], La Nouvelle Revue française, mars 1925.
• « Jacques Rivière vivant », La Nouvelle Revue française, avril 1925.
• À tous hasards, jeu de cartes imaginé et réalisé par Odilon-Jean Périer, Bruxelles, [chez l’auteur], [novembre 1925]. Compte rendu : La Revue européenne, février 1926 (Henri Michaux).
• « Le cas Lautréamont », Le Disque vert [numéro spécial Lautréamont], hors série, 1925.
• « Garde ma récolte… », « La liberté », « Le paysage », « Un mystère quelconque », La Nouvelle Revue française, 1er avril 1926.
• « Marcel Lecomte, Applications » [compte rendu], La Nouvelle Revue française, 1er mai 1926.
• Le Passage des anges [roman], Paris, Librairie Gallimard — Éditions de La Nouvelle Revue française, 11 mai 1926.
Comptes rendus : L’Intransigeant, 30 juillet 1926. — Candide, 5 août 1926 (P.F.). — La Nouvelle Revue française, 1er septembre 1926 (Ramon Fernandez). — Les Nouvelles littéraires, 11 septembre 1926 (Edmond Jaloux). — Pourquoi pas ? 17 septembre 1926. — Le Matin, 29 septembre 1926 (Maurice Gauchez). — Nouvelle Équipe, 15 octobre 1926 (Ch.-E. Renard). — Études, revue catholique d’intérêt général, 20 octobre 1926 (Louis de Montadon). — La Renaissance d’Occident, octobre 1926 (F. Demany).
• « Examen de conscience », Les Cahiers du mois, juin 1926.
• Le Promeneur [poèmes], Paris, Éditions de La Nouvelle Revue française, 15 janvier 1927.
Comptes rendus : La Nervie, mai 1927 (Robert Vivier). — La Nouvelle Revue française, 1er juin 1927 (Jean Cassou). — La Revue européenne, 1er juin 1927 (André Gaillard). — Le Journal d’Anvers, La Belgique, Le Journal de Bruges, 1er juin 1927 (G. Godchaux). — Le Mercure de France, 1er juin 1927 (André Fontainas). — Sélection, 6e année, 1926-1927 (H. Dubois).
• Premier Livret, directeurs : Robert de Geyst, Odilon-Jean Périer, Bruxelles, décembre 1927.
• « La visite », Échantillons, janvier 1928.
• Deuxième Livret, février 1928.
• « Notes sur le dessin », Les Cahiers de Belgique, mars 1928.

Publications et présentations posthumes

• « La maison de verre » [février 1927] La Nouvelle Revue française, 1er avril 1928.
• « Vous êtes condamné à mort, drame en trois actes — Prologue (fragment) », Variétés, 15 mai 1928.
• « Pierre, ou les Bûcherons, tragédie » [novembre 1927], Nord, 1er cahier, 1929.
• « Lettre ouverte à propos d’un homme et d’une ville » [février 1927], Sang nouveau, juin 1923.
• « Les mains vides » [mai 1923], Sang nouveau, juillet 1923.
• « Comme vous et moi, divertissement » [décembre 1925], Sang nouveau, juillet 1923.
• Les Poèmes d’Odilon-Jean Périer [La Vertu par le chant, Notre mère la ville, Le Citadin, Le Promeneur, La Visite, La Maison de verre], avec six lithographies originales d’Albert Crommelynck, Bruxelles, Éditions des artistes, 1937.
Comptes rendus : Les Beaux-Arts, 18 février 1938 (Franz Hellens). — La Cité chrétienne, 20 février 1938 (Auguste Marin). — Le Courrier des poètes, 20 juin 1938 (Edmond Vandercammen).
• Création de Pierre, ou les Bûcherons, au Théâtre des Galeries (Bruxelles), le 15 mai 1941.
Comptes rendus : Le Soir, 16 mai 1941 (Marcel Dehaye). — Le Nouveau Journal, 20 mai 1941 (Paul Werrie). — Arc-en-Ciel, 29 mai 1941 (P. Deligne).
• « À Jules Delacre » [juin-juillet] 1925, Ariane, 16 novembre 1944.
• « Sans doute il fait beau… » [janvier 1926], Le Thyrse, 1er février 1948.
• Reprise de la pièce Les Indifférents, au Théâtre de la Huchette (Paris), avril-mai 1949.
Comptes rendus : Le Peuple (Bruxelles), 27 mars 1949 (Champerret). — Combat, 30 avril 1949 (Jacques Lemarchand). — L’Aube, 4 mai 1949 (André Alter). — Opéra-Paris, 4 mai 1949 (Gérard Caillet). — Les Lettres françaises, 12 mai 1949 (Elsa Triolet). — Les Nouvelles littéraires, 19 mai 1949 (René Lalou). — Le Matin (Anvers), 21 mai 1949. — Le Soir (Bruxelles), 28 mai 1949 (Jacques Lemarchand). — Les Beaux-Arts (Paris).
• Reprise de la pièce Les Indifférents, au Théâtre du Parc (Bruxelles), septembre-octobre 1949.
Comptes rendus : L’Éventail, 1er septembre, 30 septembre, 7 octobre 1949. — La Nation belge, 1er octobre 1949 (Lionel). — La Libre Belgique, 2 octobre 1949. — Le Peuple, 2 octobre 1949. — Septembre, 2 octobre 1949 (Caliban). — Le Soir, 2 octobre 1949 (R. Dupierreux). — La Dernière Heure, 2 octobre 1949 (P. R [emy]). — Le Drapeau rouge, 5 octobre 1949 (A. F.) — L’Ane roux, 5 octobre 1949 (J. M.). — Pourquoi pas ?, 7 octobre 1949. — Volonté, 7 octobre 1949 (F. D.). — Septembre, 9 octobre 1949 (Caliban). — La Nouvelle Gazette de Bruxelles, 10 octobre 1949 (Honoré Lejeune). — Revue générale belge, octobre 1949 (Fantasio) et novembre 1949 (Georges Sion). — Honoré Lejeune, Bruxelles-Théâtres 49, [Verviers], Nautet-Hans, 1950 (p. 295-298).
• Poèmes, Paris, Gallimard, 1952 (rééd. des recueils et poèmes de l’édition de 1937, et en outre : « Le corps fermé comme une jeune rose… » [janvier 1926].)
Comptes rendus : Le Soir, 3 mai 1952 (G[ilbert]-D. Périer). — Combat, 4 septembre 1952 (Émilie Noulet). — Revue générale, octobre 1952 (Marcel Lolet). — Le Thyrse, 1er novembre 1952 (André Gascht). — Cahiers du Sud, n˚ 313, 1952 (Jean Tortel).
• « On s’amuse comme on peut, ou les Indifférents », Cahiers du rideau (Bruxelles), deuxième année, n˚7, décembre 1977.
• Poèmes, préface de Norge, Bruxelles, Jacques Antoine, 1979.
• Le Promeneur (choix de poèmes), présenté par Michel Bulteau, Paris, La Différence, coll. Orphée, 1989.
• Premier Livret, décembre 1927 [reprint], [Paris], Les Silènes [Sylvain Goudemare], 1994.
• Deuxième Livret, février 1928 [reprint], [Paris] Les Silènes [Sylvain Goudemare], 1994.

Études sur Odilon-Jean Périer1

  • 1 À l’exception des comptes rendus des œuvres de Périer, qui figurent sous la mention de chacune d’el (...)

[Anonyme], « Odilon-Jean Périer poète », Pourquoi pas ?, 5 mars 1926.

[Anonyme], « Odilon-Jean Périer. Notice nécrologique et bibliographie », Le Thyrse, 1er mars 1928.

[Anonyme], « Mort d’Odilon-Jean Périer », Le Centaure, 1er mars 1928.

[Anonyme], « Odilon-Jean Périer », Pourquoi pas ?, 2 mars 1928.

[Anonyme], « Le souvenir d’Odilon-Jean Périer », L’Avant-poste, juillet-août 1937.

[Anonyme], « Le souvenir d’Odilon-Jean Périer », Les Beaux-Arts, 25 février 1938.

[Anonyme], « Odilon-Jean Périer, par Auguste Marin », Anthologie, mai 1939.

[Anonyme], « Le Thyrse et Odilon-Jean Périer », Bulletin officiel de l’Association des écrivains belges, avril 1948.

Marcel Arland, contribution à l’hommage « Il y a trois ans mourait un poète, Odilon-Jean Périer », Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

— « Odilon-Jean Périer, par Auguste Marin », La Nouvelle Revue française, 1er août 1939, p. 307-309.

— « La Vertu par le chant », Nouvelles Lettres de France, Albin Michel, 1954, p. 82-88.

Charles Bernard, « Le poète O.-J. Périer. Un anniversaire », L’Indépendance belge, février 1938.

— « Le poète Odilon-Jean Périer », La Nation belge, 28 septembre 1949.

Armand Bernier, « Odilon-Jean Périer », Le Soir, 27 décembre 1947.

— « Le miracle Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Un anniversaire : Odilon-Jean Périer », Le Soir, 14 février 1948.

— « Deux poètes de la pureté », Le Soir, 9 avril 1949.

— « Prestige d’Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1958.

Olivier Bivort, « Odilon-Jean Périer (1901-1928) », dans Dictionnaire des lettres françaises, Le XXe Siècle, Paris, Le Livre de poche, coll. Pochothèque, 1998, p. 843-845.

Roger Bodart, « Odilon-Jean Périer parmi nous », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Odilon-Jean Périer. Madeleine Defrenne, prix littéraire de la province de Brabant 1959 », Le Thyrse, janvier 1961.

É[mile] Bodeux, « Odilon-Jean Périer, par Auguste Marin », Conférences et théâtres, juillet 1939.

Pierre Bourgeois, « M. Odilon-Jean Périer parle ex cathedra, ou un aristocrate en gros sabots », 7 arts, 22 janvier 1925.

— « La Lanterne sourde fête Jules Supervielle », 7 arts, 4 mars 1928.

Benoît Braun, « L’exemple d’Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « L’heure nouvelle d’Odilon-Jean Périer », Les Beaux-Arts, 25 avril 1952.

Constant Burniaux, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— « Le Passage des anges », Le Thyrse, 1er février 1948.

E. B., « L’eau pure de la fontaine Odilon-Jean Périer », Les Beaux-Arts, 4 avril 1958.

Jean Cassou, contribution à l’hommage « Il y a trois ans mourait un poète, Odilon-Jean Périer », Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

Francisco Castillo Nájera, Un siècle de poésie belge, Bruxelles-Madrid, Labor-Aguilar, 1931 (p. 375-376).

L[éon] Chenoy, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Jean Cocteau, « En hommage à Odilon-Jean Périer », Échantillons, avril 1928.

M[ichel] Crine, Norge, Odilon-Jean Périer, Paul Neuhuys. Remuer ciel et terre, Bruxelles, Labor, coll. Un livre, une œuvre, 1986.

Émile Darquenne, « Le 22 février 1928, disparaissait Odilon-Jean Périer », La Dernière Heure, 22 février 1948.

J. De Beucken, « Brefs souvenirs sur Auguste Marin », Revue générale belge, mai 1965.

Paul-Aloïse De Bock, « Odilon-Jean Périer », La Gazette des lettres, 15 juin 1952.

M[arcel] D[e] G[rève], « Les Indifférents », dans Lettres françaises de Belgique : Dictionnaire des œuvres, dir. Robert Frickx et Raymond Trousson, Paris-Louvain-la-Neuve, Duculot, t. III : Le Théâtre, l’essai, 1989, p. 130-131.

Eugène de Seyn, Dictionnaire biographique des sciences, des lettres et des arts de Belgique, Bruxelles, L’Avenir, t. II, 1936 (p. 812).

Max Deauville, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Madeleine Defrenne, « Odilon-Jean Périer et la critique », Le Journal des poètes, juin 1949.

Odilon-Jean Périer, Bruxelles, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 1957, 468 p. (Compte rendu : voir Woodbridge).

— « Odilon-Jean Périer », dans la Biographie nationale [belge], t. 30, 1959, 661-664.

Maurice Delcroix, « Actualité de l’analyse textuelle : un poème d’Odilon-Jean Périer » [« Garde ma récolte secrète… »], Enjeux, n˚6, hiver 1984, p. 82-90.

— « Odilon-Jean Périer : promenade en féminitude » [sur « Garde ma récolte secrète… »], Les Lettres romanes, t. LI, n˚1-2, 1997, p. 107-125.

Jacques Delelienne, « L’exemple d’Odilon-Jean Périer », La Relève, 29 avril 1950.

Joseph Delmelle, « Le poète O.-J. Périer à Knocke-le-Zoute », L’Informateur de Knocke, 10 janvier 1948.

— « L’amitié d’Odilon-Jean Périer pour les arbres », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Arbres… » [poème], Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Le vingtième anniversaire de la mort d’Odilon-Jean Périer », Le Journal de Bruges, 14 février 1948.

— « À Knocke-le-Zoute : à la recherche d’Odilon-Jean Périer », La Revue nationale, 1er avril 1949.

— « Odilon-Jean Périer au Zoute », Le Thyrse, 1er juillet-1er août 1952.

— « Odilon-Jean Périer, Narcisse sans complaisance », La Revue nationale, juin 1955.

Jules Destrée, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Jean Dominique, « De Verlaine à O.-J. Périer », Le Soir, 17 octobre 1938.

Marie Dominique, « Visages disparus — Gilbert Périer : la qualité », Revue générale belge, avril 1968, p. 102-104 [sur le poème d’Odilon-Jean Périer]

P. Dubreux, « Hommage à Odilon-Jean Périer », La Nouvelle Gazette de Bruxelles, 2 mars 1948.

Henry Dugard, « Une initiative heureuse d’un ami d’Odilon-Jean Périer : la fontaine du poète », Le Phare-Dimanche, 1er novembre 1953.

R[ichard] Dupierreux, « L’hommage à Odilon-Jean Périer », Le Soir, 24 mai 1952.

Paul Fierens, « Trois poètes de Bruxelles : Léon Kochnitzsky, Mélot du Dy, Odilon-Jean Périer », L’Expansion belge, 15 janvier 1925.

— contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

P[ierre]-L[ouis] Flouquet, « Lumières sur la jeune poésie belge », Revue de belles-lettres (Lausanne), juillet 1932.

Pierre Fontaine, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

Lucien François, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928. Voir E.-M. Rodrigue.

André Gascht, « Odilon-Jean Périer (1901-1928) [Biographie] », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Le Théâtre d’Odilon-Jean Périer », La Revue vivante, avril 1948.

— « Odilon-Jean Périer, ou le refus de l’impur », Les Cahiers du Nord, n˚80-81, 1949.

— « Le souvenir d’Odilon-Jean Périer », La Quinzaine littéraire, novembre 1949 (allocution prononcée au Théâtre du Parc lors de la reprise des Indifférents, le 30 septembre 1949).

— « Odilon-Jean Périer, Poèmes choisis. Introduction », La Cordée, printemps 1950.

— « Un hommage à Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er juillet-1er août 1950.

— « Odilon-Jean Périer : portrait en noir et blanc », L’Afrique et le monde, 8 mars 1951.

— « En marge d’une réédition attendue : Odilon-Jean Périer et sa légende », Le Thyrse, 1er novembre 1952.

— « Signification d’Odilon-Jean Périer », La Revue générale belge, 4 avril 1961.

— « Odilon-Jean Périer », Cahiers des midis (Namur), novembre 1963.

Maurice Gauchez, « Odilon-Jean Périer », Le Matin, 24 février 1928.

Alain Gerdier, « Les dessins de Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

Francis-Léo Goffart, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Raoul Grimard, Essais, Anvers, Buschmann, 1939.

A[uguste] Grisay, « Bibliographie d’Odilon-Jean Périer », Le Livre et l’estampe (Bruxelles), n˚ 32, 1962.

Robert Guiette, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— « Odilon-Jean Périer », Le Rat (Anvers), 2 mai 1928.

— « O.-J. P. », Le Thyrse, 1er février 1948.

Poètes français de Belgique : de Verhaeren au surréalisme, Bruxelles, Lumière, 1948, p. 34-35.

— « Odilon-Jean Périer le promeneur », Cahiers du Sud, n˚351, juillet 1959.

André Guyaux, « Odilon-Jean Périer entre Le Disque vert et la NRF », dans L’Identité culturelle de la Belgique et de la Suisse francophone (actes du colloque de Soleure, juin 1993), Paris, Champion, coll. Travaux et recherches des universités rhénanes, 1997, p. 121-131.

Éric de Haulleville, « Préface à l’œuvre d’Odilon-Jean Périer », Sang nouveau, juin-juillet 1933.

— « Odilon-Jean Périer et l’amitié », Yggdrasill, 25 mai 1937.

— « Odilon-Jean Périer », Le Soir, 14 février 1938.

Franz Hellens, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

— contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— « Odilon-Jean Périer », Den Gulden Winckel, 20 mars 1928.

— « Odilon-Jean Périer », L’Avenir social, mars 1928.

— « Odilon-Jean Périer », La Nouvelle Revue française, 1er avril 1928.

— « Odilon-Jean Périer », Bibliothèque universelle et Revue de Genève, juillet 1928.

— « Les lettres françaises de Belgique », La Revue européenne, 1er novembre 1929.

— contribution à l’hommage « Il y a trois ans mourait Odilon-Jean Périer », Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

— « Regard à Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Les négligés », Le Soir, 21 juillet 1956.

Style et caractère, Essais critiques, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1956, p. 47-52.

— « Portrait d’Odilon-Jean Périer », Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959 ; rééd. Liège, Dynamo-Aelberts, coll. Brimborions, 1962.

Adrien Jans, La Poésie française contemporaine, Tournai-Paris, Casterman, 1943, p. 90-92.

Edmond Joly, « La mort d’Odilon-Jean Périer », La Revue générale, 15 mars 1928.

Robert Kemp, « Poésie de la mort », Les Nouvelles littéraires, 3 juillet 1952.

Léon Kochnitzsky, « L’Arte catolico nel Belgio », L’Osservatore romano, 21 aprile 1923.

— contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— « Odilon-Jean Périer », dans Columbia Dictionary of Modern European Literature, New York, Columbia University Press (p. 620).

Willy Koninckx, « Poésie, patience, perfection », Le Matin, 28 février 1948.

G[eorges] Lambion, « Vertu d’Odilon-Jean Périer », La Revue nationale (Bruxelles), janvier 1935.

Guy Lavaud, « Odilon-Jean Périer : passage d’un ange », Yggdrasill, 25 mai 1937.

— « Odilon-Jean Périer ou les chemins de la perfection », Le Thyrse, 1er février 1948.

Georges Lavis, « Analyse d’un poème d’Odilon-Jean Périer, suivie d’une note relative au commentaire grammatical dans l’explication de texte » [« Le buveur de café… »], Cahiers d’analyse textuelle, n˚11, 1969, p. 58-71.

Yves-Gérard Le Dantec, « Le mouvement poétique. Sur quelques poètes de Belgique », La Revue des deux mondes, 1er octobre 1938, p. 701-702.

Roger de Leval, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Suzanne Lilar, The Belgian Theater since 1890, New York, Belgian Government Information Center, 1950 (p. 38).

Soixante ans de théâtre belge, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1952, p. 69-70.

Marcel Lobet, « Odilon-Jean Périer : Poèmes », La Revue générale, octobre 1952.

A.M. [Auguste Marin ?], « Odilon-Jean Périer », L’Avant-garde, 26 février 1935.

Auguste Marin, « Odilon-Jean Périer », Yggdrasill, 25 mai 1937.

Odilon-Jean Périer, Bruxelles, À « L’Avant-poste » et chez l’auteur, [1939], 43 p. (comptes rendus : voir [Anonyme], Arland, Bodeux, Moisse, Vandercammen).

— « Le souvenir d’Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

Œuvres, Charleroi, [Édition des] Cahiers du Nord, [1950].

Georges Marlier, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— « Peinture et poésie », L’Avant-Poste, mars 1940.

Georges Marlow, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

— contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— contribution à l’« Hommage à Odilon-Jean Périer », L’Époque, 28 avril 1928.

Mélot du Dy, « Odilon-Jean Périer et Le Disque vert », Le Thyrse, 1er février 1948.

René Micha, « Ange en devenir », Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959.

Jean Milo, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

— contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Nestor Miserez, Poètes de ce temps : Odilon-Jean Périer, Edmond Vandercammen, Hubert Dubois, Charleroi, Collins, 1940.

Albert Mockel, « Rapport du concours triennal de littérature française » [sur La Vertu par le chant], Bulletin de l’Académie royale de langue et de littérature françaises, juin 1926.

Charles Moisse, « L’Odilon-Jean Périer d’Auguste Marin », L’Avant-poste, juillet-août 1939.

— « Odilon-Jean Périer, poète de l’amitié », Le Thyrse, 1er février 1948.

Paul Neuhuys, « Sur les traces d’Auguste Marin : retour à Odilon-Jean Périer » [sur Le Passage des anges], Le Soir, 20 janvier 1948.

Jean-Paul de Nola, Les Poètes de la rue des Sols : anthologie des poètes de l’Université libre de Bruxelles, Paris, Éditions universitaires, [1963].

Norge, Florilège de la nouvelle poésie française de Belgique, préface de Franz Hellens, Bruxelles-Paris-Maestricht, Stols, 1934 (p. XI-XII).

— « Odilon-Jean Périer (1901-1928) », dans Hommage à Odilon-Jean Périer [catalogue de l’exposition de La Sirène, 24 mai-4 juin 1952], Bruxelles, La Sirène, 1952.

— Préface à Odilon-Jean Périer, Poèmes, Bruxelles, Jacques Antoine, coll. Passé Présent, 1979.

Émilie Noulet, « Le Genre épique, autobiographie, d’Éric de Haulleville », Les Beaux-Arts, Bruxelles, 1er mai 1931.

— « Deux poètes belges », Combat, 4 septembre 1952, recueilli dans Alphabet critique, Bruxelles, Presses universitaires, t. III, 1965, p. 188-189.

— contribution à l’hommage des Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959.

Désiré-Joseph d’Orbaix, contribution à l’« Hommage à Odilon-Jean Périer », L’Époque, 28 avril 1928.

Michel Otten, « Le rôle du contexte dans la lecture : à propos de « L’Étranger » d’Odilon-Jean Périer », Enjeux, n˚17, juin 1989, p. 43-48.

Jean Paulhan, contribution à l’hommage « Il y a trois ans mourait un poète, Odilon-Jean Périer », Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

G [ilbert] Périer, « Odilon-Jean Périer », 7 arts, 4 mars 1928.

— « Odilon-Jean Périer », notice bio-bibliographique dans le programme de la reprise des Indifférents au Théâtre de la Huchette (Paris), avril-mai 1949 et au Théâtre du Parc (Bruxelles), septembre-octobre 1949.

— « Poèmes », Le Soir, 3 mai 1952.

— [Lettre à Jean Ballard], Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959.

Louis Piérard, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Robert Poulet, « L’œuvre d’Odilon-Jean Périer », Le Nouveau Journal, 28 novembre 1940.

É[mile] Poumon, « Sur les tombes de nos écrivains », Revue générale belge, novembre 1964.

Camille Poupeye, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

— contribution à l’« Hommage à Odilon-Jean Périer », L’Époque, 28 avril 1928 (« Odilon-Jean Périer auteur dramatique »).

Gaston Pulings, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Marie-France Renard, « Un poème d’Odilon-Jean Périer » [« Fenêtre ouverte sur la ville… »], Cahiers d’analyse textuelle, n˚ 20, 1978, p. 33-42.

Georges Rency, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Jean Robaey, « Périer, l’homme de la ville », dans Le Paysage urbain dans les lettres françaises de Belgique, dir. Robert Frickx et David Gullentops, Bruxelles, V.U.B. Press, 1994, p. 63-71.

G.-M. Rodrigue, « Conférence de Lucien François sur Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er avril 1933.

Robert de Saint-Guidon, « Lettre ouverte à Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Le souvenir d’Odilon-Jean Périer au bord de la mer » [poème], Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Odilon-Jean Périer », La Revue nationale, 1er février 1948.

Jacques-André Saintonge, « Présence d’Odilon-Jean Périer », Le Thyrse, 1er février 1948.

Georges Sion, « Odilon-Jean Périer et Liliane Wouters », Revue générale belge, janvier 1965.

L[éon]-L[ouis] Sosset, « Le souvenir d’Odilon-Jean Périer », La Revue nationale (Bruxelles), 15 février 1938 (p. 2999-3000).

Charles Spaak, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

— contribution à l’« Hommage à Odilon-Jean Périer », L’Époque, 28 avril 1928.

J. Stevo, « Le poète et sa ville : Odilon-Jean Périer », Bulletin officiel de l’Association des écrivains belges, novembre 1949.

Jules Supervielle, « Offrande pour Odilon-Jean Périer », contribution à l’hommage « Il y a trois ans mourait un poète, Odilon-Jean Périer », Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

— « Pour un poète mort », suivi d’un poème : « Donne-lui vite une fourmi… », Le Thyrse, 1er février 1948 (recueilli dans Les Amis inconnus, Gallimard, 1934).

Jean Tordeur, « Odilon-Jean Périer dans nos cœurs », L’Occident, 23-24 février 1946.

Jean Tortel, « Passage, silence et bonheur », Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959.

Elsa Triolet, Chroniques théâtrales, Gallimard, 1981 (p. 91-93 : rééd. du compte rendu des Indifférents dans Les Lettres françaises, 12 mai 1949).

Albert Valentin, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

L. Van den Elsacker, L’Humanisme chez Odilon-Jean Périer, mémoire de licence en philologie romane, Université catholique de Louvain, 1952.

G. Van der Cleyen, « Odilon-Jean Périer, premier de cordée de la jeune poésie belge », La Cordée, printemps 1950.

Edmond Vandercammen, « Odilon-Jean Périer, par Auguste Marin », Les Cahiers nouveaux de France et de Belgique, février 1940.

— « Odilon-Jean Périer, ou “la vertu par le chant” », Le Thyrse, 1er février 1948.

— « Odilon-Jean Périer, poète de Bruxelles », Bruxelles 55, février 1955.

— « Odilon-Jean Périer ou l’angoisse de la pureté », Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959.

R [aoul] V [aneigem], « Le Combat de la Neige et du Poète », dans Lettres françaises de Belgique : Dictionnaire des œuvres, dir. Robert Frickx et Raymond Trousson, Paris-Gembloux, Duculot, t. II : La Poésie, 1988, p. 129.

— « Notre mère la ville », ibid., p. 347-348.

— « Le Promeneur », ibid., p. 347-348.

— « La Vertu par le chant », ibid., p. 566-567.

G [uido] V [anhee], « Le Passage des anges », dans Lettres françaises de Belgique : Dictionnaire des œuvres, dir. Robert Frickx et Raymond Trousson, Paris-Gembloux, Duculot, t. I : Le Roman, 1988, p. 388-389.

René Verboom, contribution à l’Hommage à Odilon-Jean Périer, 7 mars 1928.

— contribution à l’hommage « Il y a trois ans mourait un poète », Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

Robert Vivier, contribution à l’hommage « À la mémoire d’Odilon-Jean Périer », Échantillons, mars 1928.

Louis Wennekers, « Odilon-Jean Périer, poète d’entre-deux-guerres », Le Thyrse, 1er février 1948.

B. M. Woodbridge, « Odilon-Jean Périer, par Madeleine Defrenne », Books Abroad, printemps 1959.

Hommages, numéros spéciaux de revues, catalogues

Hommage à Odilon-Jean Périer [textes de Pierre Fontaine, Franz Hellens, Georges Marlow, Jean Milo, Charles Spaak, Albert Valentin, René Verboom], Bruxelles, Imprimerie Puvrez, 7 mars 1928 [8 p.].

« À la mémoire d’Odilon-Jean Périer » [textes de Constant Burniaux, L. Chenoy, Max Deauville, Jules Destrée, Paul Fierens, Lucien François, Francis-Léo Goffart, Robert Guiette, Franz Hellens, Léon Kochnitzsky, Roger de Leval, Georges Marlier, Georges Marlow, Jean Milo, Louis Piérard, Camille Poupeye, Gaston Pulings, Georges Rency, Robert Vivier], Échantillons, 1928, p. 66-70.

« Hommage à Odilon-Jean Périer (1901-1928) » [textes de Georges Marlow, Désiré-Joseph d’Orbaix, Charles Poupeye, Charles Spaak], L’Époque, 28 avril 1928.

« Il y a trois ans mourait un poète, Odilon-Jean Périer » [textes de Marcel Arland, Jean Cassou, Franz Hellens, Jean Paulhan, Jules Supervielle, René Verboom], Le Rouge et le noir, 18 février 1931.

« Odilon-Jean Périer » [textes de Éric de Haulleville, Guy Lavaud, Auguste Marin], Yggdrasill, 25 mai 1937.

Hommage à la mémoire du poète Odilon-Jean Périer
(1901-1928) [textes de Armand Bernier, Roger Bodart, Benoît Braun, Constant Burniaux, Joseph Delmelle, André Gascht, Alain Gerdier, Robert Guiette, Franz Hellens, Guy Lavaud, Oscar Liedel, Auguste Marin, Mélot du Dy, Charles Moisse, Robert de Saint-Guidon, Jacques-André Saintonge, Jules Supervielle, Edmond Vandercammen, Louis Wennekers], Le Thyrse, revue d’art et de littérature, 1er février 1948, p. 45-80.

Hommage à Odilon-Jean Périer : manuscrits, livres, peintures, dessins, lettres, documents
[catalogue de l’exposition de la Sirène, 24 mai-4 juin 1952], Bruxelles, La Sirène, 1952.

« Passage de Odilon-Jean Périer » [textes de Robert Guiette, Franz Hellens, René Micha, Émilie Noulet, Gilbert Périer, Jean Tortel, Edmond Vandercammen], Cahiers du Sud, n˚ 351, juillet 1959, p. 169-200.

« Odilon-Jean Périer » [textes de J. Ballman, Ch. Bourgeois, Pierre Bourgeois, Constant Burniaux, Maurice Carême, M. Clémeur, P. Dewalhens, M. Dorsel, S. Etienne, Jean Follain, André Gascht, J. Gille, M. Grepon, Jacques Izoard, Anne-Marie Kegels, R. Kervyn de Marcke ten Driessche, Gérard Linze, Paul Neuhuys, J. Rousselot, N. Ruet, Andrée Sodenkamp, F. Touret, Robert Vivier], Nouvelles à la main, 30 mars 1963.

Notes

1 À l’exception des comptes rendus des œuvres de Périer, qui figurent sous la mention de chacune d’elles (ci-dessus, p. 74-77).

Haut de page
  • Revues.org