Navigation – Plan du site
Chroniques

La Chronique des Archives et Musée de la Littérature

Paul-Étienne Kisters
p. 94-97

Texte intégral

Coup de projecteur sur la photothèque

11951 voit la création du Musée de la Parole dont l’initiateur, Paul Hellyn, fut l’un des premiers à recueillir et à enregistrer de façon systématique les voix d’écrivains et à mettre ces enregistrements à la disposition du public. À cet archivage de documents sonores vint se joindre la constitution d’une collection de photos de gens de lettres et la réalisation de montages audio-visuels dues à Nicole Hellyn. Voix et images, voix et visages donc.

2En 1968, à l’initiative du Ministre Pierre Wigny et de son chef de Cabinet, Georges-Henri Dumont, le Musée de la Parole est rattaché au Musée de la Littérature qui prend le nom d’Archives & Musée de la Littérature. L’ébauche de la future section audiovisuelle des A.M.L. créée en 1974, à laquelle Jean-Paul Lavaud, puis Daniel Van Meerhaeghe ajouteront la dimension vidéo, prend ainsi corps.

3À côté du travail réalisé aujourd’hui sur le son et l’image, les diverses captations théâtrales et les émissions littéraires, cette section rassemble un véritable arsenal de documents photos sur les lettres francophones de Belgique ainsi qu’une vaste iconographie sur les arts de la scène en Communauté française de Belgique. Les A.M.L. en effectuent l’inventaire informatique en vue de leur sauvegarde.

Littérature, poésie et histoire

Galerie de portraits d’écrivains d’hier et d’aujourd’hui

4Grâce aux acquisitions, aux dons et aux rencontres, de multiples portraits de l’ensemble du paysage littéraire belge francophone, toutes générations confondues, ont ainsi été archivés dans les collections des A.M.L. Ainsi d’Octave Pirmez à Marcel Moreau, de Béatrix Beck à Jacqueline Harpman, d’Henry Bauchau à François Emmanuel, de Véra Feyder à Sandrine Willems, de Charles Bertin à Laurent De Graeve, de Suzanne Lilar à Elisa Brune, de Marcel Thiry à Armel Job, de Neel Doff à Michèle Fabien, de Thomas Owen à Guy Vaes, de Madeleine Bourdouxhe à Amélie Nothomb, de Franz Hellens à Eugène Savitzkaya, de Dominique Rolin à Nicole Malinconi, de Geo Norge à Jacques Izoard, d’Anne-Marie Kegels à Andrée Sodenkamp, de Pierre Mertens à Franz Weyergans ou encore de Louis Dubrau à Maud Frère, que de visages !…

5En dehors d’un véritable vivier documentaire issu des fonds André Baillon, Max Elskamp, Georges Rodenbach et Emile Verhaeren et d’une iconographie importante sur Van Lerberghe et sur Maeterlinck, on soulignera une série de portraits relatifs aux écrivains de la Jeune Belgique (Waller, Maubel, Gille, Gilkin, Giraud, Lemonnier, Rodenbach, Picard, Eekhoud, Verhaeren).

Fonds Bourgeois et Goffin

6Deux fonds majeurs donnent un visage à de nombreux protagonistes de la vie poétique du XXe siècle : le fonds Pierre Bourgeois (Le Journal des Poètes) et le fonds Robert Goffin, deux poètes intensément engagés dans les échanges internationaux. Parmi maints témoignages relatifs aux Biennales de la poésie (organisées jadis à Knokke), s’y côtoient  Belges (Haulot, Kervyn, Verhesen, Lambersy, Otte, Meurant, Miguel, Thiry, Della Faille, Schmitz, Juin, Cliff, Vandercammen, Verheggen, …) et étrangers (Paul Fort, Senghor, Ungaretti, Cocteau…).

Gevers et Willems

7La photothèque possède également un réservoir d’archives photos considérable sur les univers personnels de Marie Gevers et de son fils Paul Willems (portraits, photos de famille, groupes d’écrivains, Missembourg, théâtre de verdure, mises en scènes, etc.). À ces deux fonds hérités d’Elza Willems viennent s’additionner une centaine de photographies, grâce à un don récent de Christine Traey.

Baes, Daye et Kessels

8Trois ensembles photographiques touchant des personnes ayant été liées, d’une façon ou d’une autre, à la Collaboration en 40-45 méritent l’attention. En particulier ceux du photographe Willy Kessels et de l’écrivain rexiste, Pierre Daye, mais aussi celui relatif à Rachel Baes. Précurseur dans l’art de la photographie, Kessels donne à voir, à travers les 250 tirages et autres négatifs déposés aux A.M.L., son habileté de portraitiste (photographies d’Ozeray, de Piaf, de Darciel, de Valéry, d’Avermaete), de témoin (photos du tournage de Storck, Misère au Borinage) sans négliger des paysages bruxellois ou anversois… Pour Pierre Daye, il s’agit d’un fonds plus personnel conservé dans deux albums ordonnés où l’on découvre d’innombrables photographies relatant ses voyages de par le monde et ses rencontres avec de nombreuses personnalités étrangères et belges, socialistes autant que rexistes (Léon Degrelle notamment). On retrouve par ailleurs la figure de Van Severen, député frontiste, parmi les quelque 1500 photos d’archives dont nous disposons sur l’artiste Rachel Baes (fonds important où l’on découvre surtout d’attachants clichés sur sa vie et sur son œuvre (nombreuses photos de tableaux) qui témoignent en outre de ses liens intenses avec le mouvement surréaliste).

Les Surréalistes avec Thiry, Mariën, Nougé et Scutenaire

9Si le Musée de Charleroi a reçu la gestion de l’entièreté des négatifs du photographe Georges Thiry, les A.M.L. détiennent néanmoins quatorze albums achetés jadis à l’intéressé même. Connu pour ses reportages sur le Congo et sur la mouvance surréaliste belge des années 50-60, Thiry y relate, en petits clichés carrés, toutes les activités du Surréalisme en Belgique : portraits de Nougé, Mariën, Neuhuys, Pasque, Mesens, Lecomte, Colinet, Jacqmin, Scutenaire, les frères Magritte et Piqueray… Parmi les clichés, Tzara, Verboom ou Dotremont voisinent avec Rik Wouters ou Ghelderode. On notera également d’insolites reportages sur les tavernes et autres lieux de plaisirs bruxellois. De même que l’on ne manquera pas aussi de rappeler ici les ressources des archives relatives non seulement à Nougé (avec, notamment, les dix-neuf tableaux-photos de La Subversion des Images), Mariën, Scutenaire, ainsi qu’au « Surréalisme en Hainaut », mais également d’intéressants documents photographiques de Suzy Embo ou Jacques Meuris qui ont été liés aux avant-gardes.

Kayaert

10Noyau important des collections iconographiques du Musée - eu égard, surtout à la masse de ses négatifs - le fonds du photographe Robert Kayaert concernant la littérature et le théâtre regroupe des photographies des Ballets du XXe siècle de Maurice Béjart (IXe Symphonie, Le Sacre du printemps, L’Oiseau de feu, Nijinski, clown de dieu, Ce que l’amour me dit ou encore Notre Faust), des portraits de danseurs (Donn, Casado, Bari, Nurejev, …), mais aussi des photographies de personnalités de la radio et de la télévision au début de l’INR-Flagey, puis de la RTBF-Reyers, ainsi que nombre de personnalités nationales et vedettes internationales des lettres ou du monde du spectacle. De nombreux reportages sur la Belgique traduisent par l’image des atmosphères intemporelles d’Ostende à Arlon) .

Trivier

11Parallèlement à ses paysages et à ses « reportages » (on se rappellera son remarquable travail sur les abattoirs), le photographe Marc Trivier a tiré avec une singulière lucidité le portrait de toute une série d’écrivains ou créateurs. L’ensemble de ses photos rassemblées au Musée — on dénombre 500 portraits barités — mêle les figures illustres belges et étrangères (Beckett, Lilar, Genet, Pirotte, Kantor, Bacon, Jünger, Bernhard…) et les anonymes des asiles dont il a su capter le regard dans un cadre avec bords Ilford noirs. Par un soigneux travail de reprographie, Trivier ressuscite également pour le Musée les négatifs abîmés par le temps des fonds Cayet, Kayaert, Oscar ou Afrique Centrale… Il a effectué un remarquable tirage de la Subversion des Images dont les A.M.L. possèdent les négatifs et des photographies du Musée intime Emile Verhaeren.

Le Congo Belge et l’Afrique Centrale

12Archives significatives pour la compréhension de notre histoire commune avec le Congo, le Burundi et le Rwanda, l’ensemble des photos sur l’Afrique Centrale s’impose par la qualité des documents tant anciens (du début de la colonie et de l’expansion belge jusqu’aux années cinquante) que contemporains (de l’après-soixante aux portraits des écrivains congolais contemporains). Tous supports confondus, s’alignent trois mille documents iconographiques sur le Congo belge, le Zaïre de Mobutu et le Congo actuel. Alimenté notamment grâce au don de Georges-Henri Dumont (des photos réalisées lors des reportages de l’InforCongo, l’équivalent d’Inbel au Congo), ce fonds de photos reste par la diversité de son témoignage historique, un des fonds les plus consultés du Musée.

Le Théâtre

Les fonds

13En vue d’un encodage dans la banque de données propre aux A.M.L., la photothèque possède les archives photos issues de différents fonds de théâtres belges (Les Comédiens Routiers, le Théâtre National, le Théâtre de l’Esprit Frappeur, le Théâtre du Parvis, l’Ensemble Théâtral Mobile, le Laboratoire Vicinal, le Théâtre de l’Alliance, Madeleine Renaud-Thévenet, les Chœurs parlés, le Théâtre du Marais, le théâtre belge de marionnettes à Londres en 40-45…) mais aussi les archives photos personnelles d’hommes de théâtre ou comédiens tels que Fernand Piette, Herman Closson, Albert Lepage, Gustave Van Zype, Paul Willems, Jean Sigrid, André Frère, René Kalisky, René Hainaux, Jean Louvet ou Jean-Marie Piemme. De quoi donner un large aperçu en images de l’histoire théâtrale en Belgique francophone.

Cayet et Oscar

14Le fonds de négatifs Jo(seph) Cayet, en passe d’être archivé dans sa totalité, est représentatif d’une époque qui s’est beaucoup plu à revisiter les grands classiques. Nombreuses photos de comédiens belges (Nergal, Jouret, Oudart, Dutoit, Gevrey, Loriot, Dekmine, Josz, Marev, Laroche, Vernal, …) et des milieux du théâtre belge des années cinquante et soixannte (mises en scènes et coulisses du Théâtre Molière, du Parc, de la compagnie Domani-Ravez, du début du Théâtre de Poche à Ixelles, du Théâtre du Rideau de Bruxelles créé par Claude Etienne et surtout du Théâtre National au temps de Jacques Huisman). Le fonds de négatifs provenant d’Oscar rassemble également nombre de clichés de mises en scènes des années 60 et 70.

Ghelderode, Maeterlinck et Crommelynck

15Les A.M.L. demeurent un passage obligé pour le chercheur qui s’intéresse à l’iconographie sur les trois dramaturges majeurs que furent Michel de Ghelderode, Maurice Maeterlinck et Fernand Crommelynck. Les photos des mises en scènes nationales et internationales montrent un large panorama en images de leur théâtre. Pour Maeterlinck, outre l’iconographie liée à son théâtre, il est à noter qu’une importante iconographie se trouve aussi insérée dans les archives relatives à Georgette Leblanc, cantatrice et comédienne, qui fut longtemps la compagne de Maeterlinck.

L’Annuaire du spectacle

16Depuis Europalia consacré à la Belgique en 1980 et le lancement du premier Annuaire du spectacle en 1981-82, la section Théâtre a enregistré, récolté et archivé au fil du temps tous les documents photographiques que lui ont adressés les théâtres, les compagnies théâtrales, et, souvent même, les photographes de plateaux. Cette moisson est considérable. En effet, alors que l’Annuaire du spectacle vient de fêter dernièrement son vingtième anniversaire, à raison de deux ou trois photos récoltées par spectacle — alors que l’on dénombre en moyenne plus de mille spectacles par an — le calcul est assez facile. Une remarquable opportunité est offerte de se pencher sur l’évolution des travaux des photographes de plateaux, parmi lesquels on reconnaîtra les signatures de Danièle Pierre, Christian Carez, Marie-Françoise Plissart, Jorge Léon, Véronique Vercheval, John Vink, Lou Hérion ou encore Jean-Marc Bodson.

17Vu la longévité de l’Annuaire, la photothèque s’est construit au fil des saisons, une mémoire visuelle sur l’ensemble des productions théâtrales de la Communauté française. Grâce au don de ces photos qui s’ajoutent aux traces du passé (Théâtre Royal du Parc, Galeries, etc.) ressuscitent les spectacles du National, de l’Opéra National, du Rideau de Bruxelles, du Poche, du Nouveau Théâtre de Belgique, du Théâtre Varia, du Plan K, du Groupov, de l’Atelier Sainte Anne, de la Balsamine, d’Océan Nord, du Théâtre de la Place, du Théâtre de l’Ancre…) Bref, l’art de l’éphémère perdure en images !

18Enfin, la photographe Alice Piemme, qui a déjà accompli plus de 500 planches contacts sur la vie littéraire en Belgique depuis son arrivée aux A.M.L. en 1996, a par ailleurs effectué de nombreux reportages sur différents auteurs et spectacles de théâtre belges ces dix dernières années. Ce fonds en construction relaie le travail effectué jadis par Katina Avgouloupis et l’ample collection d’images réalisée au Musée par la photographe Nicole Hellyn durant les deux dernières décennies du XXe siècle, sous forme de dia ou de noir et blanc.

19Signe des temps, les théâtres ne nous adressent plus des tirages en version papier, mais bien des photos par e-mail via Internet.

Mais encore…

20À côté des photographies architecturales du fonds Henry Van de Velde, dont il convient de rappeler ici tout l’intérêt, viennent s’ajouter des ensembles plus modestes mais qui apportent leur pierre à l’édifice de la vie littéraire et ses diverses composantes, en lien, particulièrement, avec les arts plastiques. Notons à titres d’exemples, les ensembles de photographies des fonds Paul Versele, Jean-Pol Stercq, Jean-Paul Hubin, René Lyr, Nathalie Gassel, Raymond Saublains, Gérard Prévost, René Verboom, Corneille Hannoset, l’iconographie des Irréguliers du Langage, des archives Deman-Fontainas, les photos de La Cambre-ULB Création, Noël Ruet, Paul Vanderborght-La Lanterne Sourde, Paul Desmeth, René Gevers, les archives Kéfer, Rachel et Albert Ayguesparse ou encore l’ensemble important d’ektachromes issu de la Diathèque de la Communauté française.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul-Étienne Kisters, « La Chronique des Archives et Musée de la Littérature », Textyles, 25 | 2004, 94-97.

Référence électronique

Paul-Étienne Kisters, « La Chronique des Archives et Musée de la Littérature », Textyles [En ligne], 25 | 2004, mis en ligne le 01 septembre 2007, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://textyles.revues.org/727

Haut de page

Auteur

Paul-Étienne Kisters

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org