Navigation – Plan du site
Chroniques
Comptes rendus

Bernier (Yvon), Inventaire de la bibliothèque de Marguerite Yourcenar. Petite Plaisance

Clermont-Ferrand, SIEY, 2004
Catherine Gravet
p. 250-251
Référence(s) :

Bernier (Yvon), Inventaire de la bibliothèque de Marguerite Yourcenar. Petite Plaisance. Clermont-Ferrand, SIEY, 2004. 624 p. ISBN 2-9515693-2-7.

Texte intégral

1De « Petite Plaisance », le 15 août 1955, Marguerite Yourcenar écrit à ses amis liégeois, Marie Delcourt et Alexis Curvers : « Chers Amis, Vos deux lettres sont sur ma table ; les livres sont sur les rayons de la bibliothèque [Marie Delcourt vient probablement d’envoyer son Oracle de Delphes à son amie] (non, Dion Cassius n’est pas seul : quatre mille volumes environ, acquis par Grâce et par moi au cours des années et des voyages, et qui à eux seuls rendent nécessaire ce domicile fixe. Ils sont rangés par ordre chronologique, la petite salle à manger étant dédiée à la science et au préhistorique ; le bureau à l’Antiquité et au haut Moyen-Âge ; le “parloir” commence à Villon et finit à Chateaubriand ; tout le reste du dix-neuvième siècle est dans le corridor ; et les Russes, les Scandinaves et les Finlandais sont dans la chambre d’ami. Ce qui veut dire, Marie, que vous logez dans le bureau (Euripide et Périclès) ; dans le salon (Érasme) et aussi dans la cuisine [Marie Delcourt est l’auteur d’une Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes]. Alexis, lui, a les honneurs de ma chambre. » La lettre originale dactylographiée est conservée dans les archives Curvers et a été éditée, d’après son double déposé à la Bibliothèque Houghton à Harvard – bMS Fr 372.2 (565 8) –, dans Marguerite Yourcenar, D’Hadrien à Zénon. Correspondance 1951-1956. Texte établi et annoté par Colette Gaudin et Rémy Poignault, avec la collaboration de Joseph Brami et Maurice Delcroix. Édition coordonnée par Élyane Dezon-Jones et Michèle Sarde. Préface de Josyane Savigneau, Paris, Gallimard, 2004, p. 480.

2Si le lieu de rangement de l’érudite est suggestif – on songe à l’innocente Bécassine qui range le lait avec les draps –, le nombre des ouvrages de Curvers qu’elle possède semble se limiter à… un seul : Printemps chez des ombres, Gallimard, 1939. Dans la même lettre du 15 août 1955, Marguerite Yourcenar reproche à l’auteur de Bourg-le-Rond (Gallimard, 1937) d’y « mélange[r] les techniques du conte satirique et celles du roman réaliste de longue haleine ». Sans doute ne conserve-t-elle ni ce roman, ni les recueils (La Famille Passager, Libris, 1943 ; Cahier de poésies, Bernouard, 1949 ; Entre deux anges, dans Audace, 1955) que Curvers lui envoie par la suite. Quant à Tempo di Roma (Laffont, 1957), sa parution coïncide avec la grande dispute qui sépara les amis pour toujours.

3L’inventaire réalisé par Yvon Bernier confirme exactement la présence des six ouvrages auxquels Marguerite Yourcenar fait allusion dans sa lettre aux Curvers, ainsi que de 6 870 autres (entre 1955 et 1987, la collection s’est amplifiée de près de 3 000 volumes). Si le choix de respecter le classement non alphabétique de Marguerite Yourcenar, compensé par les index, se justifie tout à fait, l’absence de table des matières gêne quelque peu l’utilisation de l’ouvrage d’Yvon Bernier. On mesure à sa juste valeur le souci minutieux que ce précieux outil de travail a nécessité et on souhaiterait disposer de ce type de document pour tous les écrivains qu’on étudie. Comme le rappelle Simon Leys (Les Autres et moi, interview recueillie par Gilles Anquetil et François Armanet, Le Nouvel Observateur, 24-30 novembre 2005, pp. 48-49), « Tant de biographies d’écrivains sont trop longues : elles contiennent une masse d’informations inutiles. Si elles nous fournissaient seulement un inventaire de la bibliothèque de l’homme en question [ou de la femme ?], on se rapprocherait un peu de l’idéal suggéré par Emerson. » Plus nette encore l’opinion de Valery Larbaud : « L’essentiel de la biographie d’un écrivain consiste dans la liste des livres qu’il a lus. »

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Gravet, « Bernier (Yvon), Inventaire de la bibliothèque de Marguerite Yourcenar. Petite Plaisance », Textyles, 32-33 | 2007, 250-251.

Référence électronique

Catherine Gravet, « Bernier (Yvon), Inventaire de la bibliothèque de Marguerite Yourcenar. Petite Plaisance », Textyles [En ligne], 32-33 | 2007, mis en ligne le 13 juin 2013, consulté le 27 juin 2017. URL : http://textyles.revues.org/387

Haut de page

Auteur

Catherine Gravet

EII-HEH-UMH

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org