Navigation – Plan du site
Chroniques
Comptes rendus

Poulaille (Henry), La littérature par le peuple. Nouvel Age littéraire, 3. Préfaces, prières d’insérer, hommages, rassemblés et annotés par Jean-Paul Morel, Jérôme Radwan, Patrick Ramseyer

Bassac, Les Amis d’Henry Poulaille et Plein Chant, 2013, 26 €
Paul Aron
p. 195
Référence(s) :

Poulaille (Henry), La littérature par le peuple. Nouvel Age littéraire, 3. Préfaces, prières d’insérer, hommages, rassemblés et annotés par Jean-Paul Morel, Jérôme Radwan, Patrick Ramseyer, Bassac, Les Amis d’Henry Poulaille et Plein Chant, 2013, 26 €.

Texte intégral

1Editeur chez George Valois puis chez Grasset, Henry Poulaille a été un des principaux défenseurs de la littérature prolétarienne en France, dans les années 1930. Son essai Nouvel Age littéraire (1930) a réuni un grand nombre d’auteurs qui partageaient une même origine populaire. Il est évidemment permis de discuter de la pertinence de ce critère pour organiser une anthologie d’écrivains, mais on ne peut nier que l’entreprise de Poulaille a mis en lumière des pratiques méconnues et a contribué à faire émerger des auteurs qui, isolément, n’auraient sans doute pas accédé à la reconnaissance littéraire.

2En 2003, les Amis d’Henry Poulaille, qui gèrent les archives de l’écrivain entreposées à Cachan, ont collationné et publié tous les textes que Poulaille destinait à un second volume de son anthologie-manifeste. Voici à présent une seconde suite de la même entreprise éditoriale, rassemblant les textes liminaires, préfaces ou notices biographiques qu’il avait consacrés à ses auteurs de prédilection. En ce qui concerne les écrivains belges, on y trouvera des entrées concernant : Neel Doff, Constant Malva, Multatuli, Charles Plisnier, Albert Ayguesparse et Victor Serge. Pas vraiment de surprises donc, mais des jugements littéraires souvent très perspicaces. Ainsi, de Plisnier, dont il célèbre la poésie plutôt que les romans à succès comme Meurtres et Mères, ou de Neel Doff, dont l’œuvre tardive n’aurait sans doute jamais vu le jour sans le travail éditorial de Poulaille.

3L’édition de ces textes est parfaite, avec un index des noms cités (avec dates de naissance et de mort), et des notes toujours utiles. Cet ouvrage de référence mérite de figurer au catalogue des bibliothèques universitaires !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Aron, « Poulaille (Henry), La littérature par le peuple. Nouvel Age littéraire, 3. Préfaces, prières d’insérer, hommages, rassemblés et annotés par Jean-Paul Morel, Jérôme Radwan, Patrick Ramseyer », Textyles, 45 | 2014, 195.

Référence électronique

Paul Aron, « Poulaille (Henry), La littérature par le peuple. Nouvel Age littéraire, 3. Préfaces, prières d’insérer, hommages, rassemblés et annotés par Jean-Paul Morel, Jérôme Radwan, Patrick Ramseyer », Textyles [En ligne], 45 | 2014, mis en ligne le 26 septembre 2013, consulté le 01 mai 2017. URL : http://textyles.revues.org/2461

Haut de page

Auteur

Paul Aron

ULB

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org