Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Ouvrages généraux

Norbert Bandier, Sociologie du surréalisme (1924-1929)

Paris, La Dispute [109, rue Orfila, 75020 Paris], 1999, 415 p.
Paul Aron
p. 203-204
Référence(s) :

Norbert Bandier, Sociologie du surréalisme (1924-1929). Paris, La Dispute [109, rue Orfila, 75020 Paris], 1999, 415 p.

Texte intégral

1L’étude de Norbert Bandier tranche sur la pléthore d’ouvrages qui continuent de brasser la matière surréaliste. Ici, ce ne sont ni les textes, ni les propositions esthétiques, ni la petite histoire des relations personnelles des amis de Breton qui sont décrits, mais, presque exclusivement, le phénomène collectif, le groupe, en tant que catalyseur d’une série de choix de carrières, propre à une génération. Fondé sur une impressionnante documentation, les parcours des uns et des autres sont minutieusement retracés, et les différentes prises de positions artistiques sont systématiquement rapportées aux possibilités induites par le contexte politique, culturel et littéraire. Des pages remarquables éclairent ainsi la trajectoire sociale de Breton, d’Aragon ou d’Artaud. D’autres, non moins intéressantes, suivent le parcours des visiteurs de la Centrale surréaliste (Maurice Béchet ou Dédé Sunbeam par exemple). Cet éclairage des enjeux du champ littéraire permet notamment à l’auteur de distinguer soigneusement entre l’automatisme comme définition non respectée par les fondateurs du groupe, et l’espèce d’épreuve rituelle à laquelle Breton soumettait les impétrants. Des sources inédites, comme les rapports de police sur les chahuts de la Closerie des Lilas, ont également été utilisées pour la première fois.

2Centré sur une période bien précise, et sur les parcours des acteurs français, le livre de Norbert Bandier ne s’attarde guère sur les écrivains surréalistes belges. Mais, dans la mesure où le numéro spécial de la revue Variété dirigé par Breton en 1929 est l’événement sur lequel se clôt son enquête, il était inévitable qu’il inscrive cette initiative éditoriale dans le contexte des relations franco-belges. Les références ici mobilisées ne laissent pas de surprendre. Outre André Thirion, témoin bien éloigné de ces enjeux précis, l’auteur utilise principalement le témoignage d’André Souris, l’anthologie de Christian Bussy et les commentaires d’E.L.T. Mesens (Moi je suis musicien, 1998, et la correspondance Mesens-Tzara, 1997). Il semble ignorer la réédition du numéro de Variété par Didier Devillez (1994) ainsi que les études consacrées par Paul Delsemme à P.-G. Van Hecke autant que les travaux récents sur le surréalisme belge. Il ne discute donc pas de l’intérêt financier que Breton pouvait trouver dans un arrangement avec Van Hecke, ni du rôle qu’Albert Valentin, à la fois rédacteur de Variété, compagnon de route de la Révolution surréaliste et bientôt renégat suite à son travail avec René Clair, peut avoir joué dans les tractations. Il néglige également les déplacements de Breton en Belgique et les relations si complexes qui unissent le groupe Correspondance aux différents pôles de l’avant-garde belge (Hellens) et parisienne (Paulhan). Le dossier « surréalisme et peinture » n’est guère plus développé.

3L’absence de bibliographie systématique et d’état de la question empêchera le lecteur français d’observer que les premières analyses du surréalisme institutionnel ont été produites par l’équipe de Jacques Dubois, Pascal Durand et Jean-Pierre Bertrand (dans Pratiques, juin 1983).

4Ces lacunes sont mineures en regard de l’intérêt de l’ouvrage, mais on aurait aimé qu’un analyste aussi soucieux de se démarquer de la tradition critique ne suivît point ses prédécesseurs dans leur indifférence à l’égard de ce qui n’est pas français.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Aron, « Norbert Bandier, Sociologie du surréalisme (1924-1929) », Textyles, 17-18 | 2000, 203-204.

Référence électronique

Paul Aron, « Norbert Bandier, Sociologie du surréalisme (1924-1929) », Textyles [En ligne], 17-18 | 2000, mis en ligne le 18 juin 2012, consulté le 29 mai 2017. URL : http://textyles.revues.org/1429

Haut de page

Auteur

Paul Aron

FNRS-ULB

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org