Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Ouvrages généraux

Serge Bouffange, Pro deo et patria, Casterman : librairie, imprimerie, édition (1776-1919)

Préf. d’Henri-Jean Martin. Genève, Librairie Droz, 1996, 350 p.
Jacques Hellemans
p. 231-232
Référence(s) :

Serge Bouffange, Pro deo et patria, Casterman : librairie, imprimerie, édition (1776-1919). Préf. d’Henri-Jean Martin. Genève, Librairie Droz, 1996, 350 p., 22 cm. - (École Pratique des Hautes Études, IVe Section, Sciences historiques et philologiques ; VI. Histoire et civilisation du livre ; 22). - ISBN 2-600-00136-0 (Br.)

Texte intégral

1Si en 1980, on fêta le bicentenaire de la maison Casterman, le travail très documenté de Serge Bouffange nous permet de faire remonter l’origine de cette maison tournaisienne à 1776, lorsque Donat Casterman se lance dans de modestes activités de librairie, puis d’imprimeur local. L’auteur analyse les cent cinquante premières années de l’entreprise, depuis Donat, Charles et surtout Josué, véritable père fondateur de la firme à la tête d’un atelier d’imprimerie dès 1823, et éditeur de l’Almanach de Liège et du Courrier tournaisien, jusqu’à la fondation en 1907 de Casterman (Société anonyme), en passant par Henri et Alexandre, les fils de Josué, qui disposeront en 1850 d’une imprimerie qui faisait travailler 73 ouvriers et une librairie dont le personnel était composé d’une vingtaine d’employés. Sans subir le contrecoup de la suppression du système des contrefaçons, Henri Casterman fait entrer, au sortir de la première moitié du xixe siècle, l’entreprise dans l’ère de l’industrialisation et modernise l’appareil de production. Le 16 février 1857, il ouvre une succursale à Paris, gérée par Pierre Lethielleux, précédemment chef de commission chez Lecoffre, puis quelques années plus tard par Paul Laroche. Dès les années 1860, la politique éditoriale d’Henri Casterman permet à sa société d’étendre au monde entier le rayonnement de ses publications à caractère catholique, à l’instar de Mame à Tours et de Martial Ardant à Limoges. Il sera imité quelques années plus tard par Albert Lacroix et sa librairie internationale.

2Les années 1869/1919 se révèlent être une phase de transition entre deux périodes de fort développement, liées toutes deux à l’exploitation de nouveaux marchés : la France sous Henri, les annuaires téléphoniques, les indicateurs de chemin de fer, puis la bande dessinée dans les années 1920/30. Utilisant des archives en grande partie inexploitées à ce jour, cet ouvrage montre comment, tout en s’inscrivant étroitement dans le contexte politique, économique, culturel et religieux de la Belgique et de la France, l’entreprise Casterman a su créer et préserver des caractères originaux qui lui ont permis non seulement de subsister depuis la fin du xviiie siècle, mais encore de prospérer alors même que nombre de ses concurrents disparaissaient.

3Une analyse statistique et bibliographique approfondie des quelques 6.000 titres sortis de ses presses au xixe siècle complète l’étude de l’organisation de l’entreprise et de son développement, et éclaire l’ensemble du processus de création éditoriale, depuis la décision de l’éditeur jusqu’à la livraison du produit fini, dont la forme reflète tant la destination supposée. Ce sont ainsi les différents aspects de l’activité d’une maison de librairie, d’imprimerie et d’édition qui sont abordés dans ce livre, alors que Tintin n’existait pas encore, où se trouvent conjuguées histoire économique, histoire culturelle et histoire du livre. Deux siècles plus tard, toujours installée à Tournai, la société Casterman est devenue à la fois le premier groupe belge d’impression et le plus important éditeur francophone hors de France.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Hellemans, « Serge Bouffange, Pro deo et patria, Casterman : librairie, imprimerie, édition (1776-1919) », Textyles, 15 | 1999, 231-232.

Référence électronique

Jacques Hellemans, « Serge Bouffange, Pro deo et patria, Casterman : librairie, imprimerie, édition (1776-1919) », Textyles [En ligne], 15 | 1999, mis en ligne le 25 juillet 2012, consulté le 24 juin 2017. URL : http://textyles.revues.org/1260

Haut de page

Auteur

Jacques Hellemans

U.L.B. Bibliothèque

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org