Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Ouvrages généraux

Hôtes de Colpach - Colpacher Gäste. Éd. par Germaine Goetzinger, Gast Mannes et Frank Wilhelm

Catalogue de l’exposition au Centre national de littérature, 12 novembre 1997-20 février 1998. Mersch, Éditions du CNL, 1997, 128 p., ill.
Paul Aron
p. 227
Référence(s) :

Hôtes de Colpach - Colpacher Gäste. Éd. par Germaine Goetzinger, Gast Mannes et Frank Wilhelm. Catalogue de l’exposition au Centre national de littérature, 12 novembre 1997-20 février 1998. Mersch, Éditions du CNL, 1997, 128 p., ill.

Texte intégral

1On connaît Aline et Émile Mayrisch : cette famille d’industriels sidérurgistes luxembourgeois, cultivée et amie des arts, avait l’habitude d’inviter dans leur grande maison de Colpach des intellectuels européens, dont certains devinrent des habitués du lieu. Quelques grandes rencontres se déroulèrent ainsi sous l’égide des Mayrisch : telle Gide-Rathenau en 1920, et des personnalités comme Ernst-Robert Curtius ou Jacques Rivière leur doivent également beaucoup. Des dizaines d’invités, dont le nom était soigneusement colligé dans l’album relié en cuir brun de la maîtresse de maison, se succédèrent des années vingt à 1940 ; ils furent également nombreux à rejoindre Aline Mayrisch à la Messuguière, dans le Midi de la France.

2Les commissaires de cette exposition ont retenu dix noms, afin d’illustrer le séjour à Colpach de dix personnalités européennes. Deux d’entre elles nous intéressent particulièrement, puisqu’il s’agit de Marie Delcourt et de Maria Van Rysselberghe, la fidèle « petite dame » d’André Gide.

3La philologue Marie Delcourt (1891-1979) était une amie d’Aline Mayrisch en la compagnie de qui elle fit la connaissance d’André Gide. Une abondante correspondance entre les deux femmes a été conservée. À partir de 1922, elle a publié 248 articles sur l’actualité politique et économique belge dans le Luxemburger Zeitung que Mayrisch avait racheté, dont une rubrique « Lettres de Belgique » signée Mayran. Elle séjourna également avec son mari Alexis Curvers à la Messuguière au début des années 40. Quant à Maria Van Rysselberghe (1866-1959), elle entretenait une véritable connivence intellectuelle avec son hôtesse, renforcée encore par un culte partagé pour l’auteur de l’Immoraliste.

4Ces deux personnalités font entrevoir l’intérêt qu’il y aurait à inventorier les archives des Mayrisch pour l’histoire de la littérature belge, même si on aurait souhaité un inventaire un peu plus systématique concernant les deux écrivaines retenues. Il faut en tout cas remercier le Centre national de la Littérature de nous en avoir convaincu, par son activité inlassable, et par la publication de ce volume à la typographie et à la présentation exceptionnellement soignées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Aron, « Hôtes de Colpach - Colpacher Gäste. Éd. par Germaine Goetzinger, Gast Mannes et Frank Wilhelm », Textyles, 15 | 1999, 227.

Référence électronique

Paul Aron, « Hôtes de Colpach - Colpacher Gäste. Éd. par Germaine Goetzinger, Gast Mannes et Frank Wilhelm », Textyles [En ligne], 15 | 1999, mis en ligne le 25 juillet 2012, consulté le 25 avril 2017. URL : http://textyles.revues.org/1237

Haut de page

Auteur

Paul Aron

F.N.R.S.-U.L.B.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org