Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Ouvrages généraux

Regards russes sur les littératures francophones. Sous la dir. de Robert Jouanny, Irène Nikiforova, Svetlana Projoghina

Paris, L’Harmattan, coll. Critiques littéraires, 1997, 476 p.
Claude De Grève
p. 223
Référence(s) :

Regards russes sur les littératures francophones. Sous la dir. de Robert Jouanny, Irène Nikiforova, Svetlana Projoghina. Paris, L’Harmattan, coll. Critiques littéraires, 1997, 476 p.

Texte intégral

1Le lecteur ou le chercheur ne peut que se réjouir de la prise de conscience exprimée par Robert Jouanny dans la « présentation » de l’ouvrage : celle de l’existence de recherches et de travaux poursuivis en U.R.S.S. depuis des décennies mais « demeurés quasiment inconnus dans le monde occidental » (p. 7). On ne peut également que rendre hommage à Jean Déjeux, spécialiste du Maghreb et médiateur du projet conçu par Jouanny de publier une douzaine d’articles représentatifs de l’intérêt des collègues russes pour « les diverses aires géographiques de la francophonie » (p. 9). D’où la coopération d’Irène Nikiforova et de Svetlana Projoghina, membres de l’Académie des sciences de Russie. Comme l’éditeur scientifique français en prévient le lecteur, les auteurs de ces articles, faute d’un matériau critique abondant, sont à considérer comme « des découvreurs, amenés à porter un regard neuf » sur des œuvres originales. D’où ce judicieux conseil de lecture : « Tous ces articles doivent donc être relativisés et considérés comme des témoignages au second degré sur l’état de la critique à un moment donné — il y a une dizaine d’années—, dans un espace donné : la Russie » (p. 11). Ces articles témoignent, effectivement, avant tout d’une « réception », comme l’annonce le titre du recueil. La plupart sont consacrés à l’Afrique. Toutefois, une contribution de plus de vingt pages porte sur la littérature française de Belgique, celle de Nikiforova elle-même, « auteur, par ailleurs, d’une thèse de doctorat sur Verhaeren » (p. 12).

2L’article, intitulé « L’œuvre de Maurice Maeterlinck, patrimoine sous-estimé de la culture européenne » (pp. 177-200), s’annonce comme une tentative, après la « guerre froide », de « reconsidérer le patrimoine européen d’avant-guerre » (celle de 1914) (p. 178) et de battre en brèche l’image marxiste-léniniste d’un Maeterlinck pessimiste, voire « réactionnaire ». Aussi Nikiforova se tourne-t-elle vers des lecteurs tels que Berdiaev, Stanislavski et Blok, dans leur admiration de la littérature française de Belgique en général et de l’œuvre de Maeterlinck en particulier. L’article se distingue par un va-et-vient pertinent entre ces « regards » prestigieux et le « regard » actuel de Nikiforiva elle-même sur les textes de Maeterlinck. Ces textes incluent ausssi bien les écrits théoriques sur le théâtre et les essais philosophiques que les recueils poétiques, et les pièces, de La Princesse Maleine à L’Oiseau bleu (dont la célébrité, je le précise, n’a jamais cessé en Russie), en passant par, non seulement Pelléas et Mélisande, mais L’Intruse, Les Aveugles, Intérieur, La Mort de Tintagiles, Aglavaine et Sélysette et Monna Vanna, étudiées avec une précision qui ne manquera pas d’étonner le lecteur belge ou français.

3Ressort l’image d’un Maeterlinck dont l’œuvre véhicule des valeurs universelles — celles de la vie intérieure —, dont l’itinéraire s’achève sur « l’optimisme » (p. 198) et qui est à reconsidérer comme un novateur dans l’histoire du drame en Occident. Le but de Nikiforova a été, semble-t-il, atteint, comme celui des éditeurs du présent volume : jeter un nouveau pont entre les cultures.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude De Grève, « Regards russes sur les littératures francophones. Sous la dir. de Robert Jouanny, Irène Nikiforova, Svetlana Projoghina », Textyles, 15 | 1999, 223.

Référence électronique

Claude De Grève, « Regards russes sur les littératures francophones. Sous la dir. de Robert Jouanny, Irène Nikiforova, Svetlana Projoghina », Textyles [En ligne], 15 | 1999, mis en ligne le 27 juillet 2012, consulté le 22 mai 2017. URL : http://textyles.revues.org/1222

Haut de page

Auteur

Claude De Grève

Université de Paris x

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org