Navigation – Plan du site
Chroniques

Thèses et mémoires

p. 203-205

Université de Liège. Mémoires de licence (an. ac. 1996-1997)

Baye (Ariane),“La Publicité transfigurée” : une esthétique en action. Étude de la poésie spatialiste chez Paul Nougé. (Promoteur : J.-M. Klinkenberg).

Courtois (Tom), Le Surréalisme et le cinéma en Belgique francophone. Une imitation de l’homme imaginé. (Promoteur : D. Bajomée).

Dassis (Catherine), L’Humour dans l’œuvre d’Henri Michaux. (Promoteur : J.-P. Bertrand).

Fransen (Bénédicte), Claude Semal, bouffon de la société. (Promoteur : D. Bajomée)

Heule (Catherine), L’Étrangeté à soi-même dans l’œuvre poétique et critique de Jacques Sojcher. (Promoteur : D. Bajomée).

Jorge Gil (Samuel), Rodenbach journaliste : “Lettres parisiennes”. Étude et texte. (Promoteur : J.-P. Bertrand).

Lafontaine (Lydwine) : L’Enseignement de la littérature francophone de Belgique en français langue étrangère (FLE). (Promoteur : A. Barrera-Vidal).

Maisse (Nicole), Notes et fragments manuscrits de Charles Delchevalerie conservés au Musée de la Vie wallonne à Liège. (Promoteur : J.-M. d’Heur).

Maquet (Lucy), Édition de la correspondance entre Franz Hellens et Paul Neuhuys. (Promoteur : J.-M. Klinkenberg).

Ota (Tomomi), L’Écrivain belge a-t-il la tête fantastique ? Naissance et destinée d’une représentation. (Promoteur : J.-M. Klinkenberg) (DEA en Langues et littératures romanes).

Plumer (Étienne), Le Révolutionnaire amoureux dans l’œuvre romanesque de Conrad Detrez. Une image littéraire de la problématique révolutionnaire. (Promoteur : J.-M. Klinkenberg).

Raskin (Lydia), Le Prix Victor Rossel : création d’une instance de promotion dans la l’institution littéraire francophone de Belgique. (Promoteur : J.-P. Bertrand).

Scheepers (Caroline), Identification d’un genre : définition du journal intime. Le journal intime en Belgique francophone de 1930 à nos jours : une double conjuration de la désidentité. (Promoteur : D. Bajomée).

Woltèche (Isabelle), Le Silence dans l’œuvre de Madeleine Bourdouxhe. (Promoteur : D. Bajomée).

Université Babes-Bolyai (Cluj-Napoca). 1996-1997-1998

Alexandrescu (Maria-Ioana), Ubu, l’anatomie du monstre. [Chapitre sur Crommelynck]. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Andrei (Monica), Henry Bauchau : à la recherche d’une identité. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Câmpean (Adela Ramona), Angoisse et ferveur révolutionnaire dans l’âme errante des surréalistes. Mémoire de maitrise, 1998 (dir. R. Pop).

Câmpean (Hermine), Un spectacle à huis-clos. La Correspondance de Michel de Ghelderode. Mémoire de DEA, 1996 (dir. R. Pop).

Caraus (Sorina), Voyage au bout de soi-même. Le langage du corps dans “La Place du mort” de Jean-Luc Outers. Mémoire de DEA, 1996 (dir. R. Pop).

Cucuiat (Ciprian), Bruxelles “fin de siècle”. Lettres et arts. Mémoire de maitrise, 1997 (dir. R. Pop).

Cucuiat (Ciprian), Thomas Owen et le fantastique postmoderne. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Curta (Adina), Marguerite Yourcenar, pour une éthique personnelle. Mémoire de Gradus I, 1996 (dir. R. Baconsky).

Czika (Katalin), Marguerite Yourcenar, l’écriture autobiographique. Mémoire de maitrise, 1996 (dir. R. Pop).

Diaconeasa (Cristina), Claire Lejeune et la quête d’identité. Mémoire de DEA, 1996 (dir. R. Pop).

Farcas (Cosmina), Henry Bauchau, le mythe d’Œdipe. Mémoire de maitrise, 1996 (dir. R. Pop).

Gavrilescu (Gabriel), Henri Cornélus, l’inspiration congolaise. Mémoire de maitrise, 1996 (dir. R. Pop).

Grigoras (Magda), Marguerite Yourcenar, “Les Nouvelles orientales”. Approche narratologique. Mémoire de maitrise, 1997 (dir. R. Pop).

Grigoras (Magda), Claire Lejeune et un principe créateur : se communiquer. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Homonnay (Andreea), Pierre Mertens et la “bio-fiction”. Analyse du roman “Les Éblouissements”. Mémoire de maitrise, 1997 (dir. R. Pop).

Hommonai-Varga (Andreea), De “L’Enragé” à “L’Infini chez soi” : unité et correspondance dans l’univers romanesque de Dominique Rolin. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Lupu (Raluca), Programmes, tracts et manifestes des avant-gardes littéraires belge et roumaine. Mémoire de maitrise, 1997 (dir. R. Pop).

Lupu (Raluca), Georges Linze et l’avant-garde belge. Les manifestes linziens : création littéraire et creuset idéologique. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Moldovan (Camelia), La “Correspondance” de Marguerite Yourcenar, un exercice de connaissance de soi. Mémoire de maitrise, 1997 (dir. R. Pop).

Mlesnita (Virgil), Angoisse et folie dans le récit fantastique. Mémoire de maitrise, 1996 (dir. R. Pop).

Mlesnita (Virgil), L’Envers étrange du quotidien. Hypostases fantastiques du réel chez Jean Ray et Jean Muno. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Motoc (Diana), L’Imaginaire dans l’espace francophone. Approche thématique du fantastique. Mémoire de DEA, 1996 (dir. R. Pop).

Oros (Cristiana), L’Image du Diable dans les littératures française et belge. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Pop).

Petra (Maria), Guide de communication. Enquête socio-culturelle et linguistique menée dans les communes de Linkebeek (Belgique) et Ibanesti (Roumanie). Mémoire de Gradus I, 1997 (dir. S. Barbul).

Rusan (Petru), Marcel Moreau, la jouissance du verbe et du corps. Mémoire de DEA, 1997 (dir. R. Pop).

Sîrghia (Diana), “Le labyrinthe du monde”, œuvre autobiographique de Marguerite Yourcenar. Un essai herméneutique. Mémoire de DEA, 1998 (dir. R. Baconsky).

Szasz (Daniela), Les Temps verbaux chez Georges Simenon : l’emploi de l’imparfait. Mémoire de maitrise, 1996 (dir. L. Florea).

Szasz (Daniela), Le Labyrinthe psycho-affectif dans l’œuvre de Jacqueline Harpman. Mémoire de DEA, 1997 (dir. R. Pop).

Tocaciu (Camelia), Rodenbach, une poétique de l’analogie. Mémoire de maitrise, 1996 (dir. R. Pop).

Tocaciu (Camelia), Jacques De Decker, la fiction du quotidien. Mémoire de DEA, 1997 (dir. R. Pop).

Varga (Crinela), Jean Ray au carrefour du fantastique belge. Mémoire de Gradus I, 1996 (dir. R. Pop).

Université Catholique de Louvain. Mémoires de licence

Antoine (Frédéric), Achille Chavée : poétique de la temporalité et de l’intemporalité. A propos de “Cristal de vivre”. (Janvier 1998).

Baldacchino (Isabelle), Familles je vous hais : l’enfance dans “Les géraniums” de Dominique Rolin. (Janvier 1998).

Brasseur (Sandrine), André Baillon et la presse écrite. (Juin 1997).

Brouillard (Bénédicte), Conceptions et écritures de l’amour dans “Aglavaine et Sélysette” de Maurice Maeterlinck. (Juin 1997).

Calande (Corine), “Blessures” de Paul Willems en classe de français. (Juin 1997).

Dassy (Anne-Sophie), La légende des quatre Fils Aymon : les rapports entre des récits modernes destinés aux jeunes et les textes médiévaux. (Janvier 1998).

Decamp (Nathalie), “Nu-tête” d’Anne François en classe de français. (Septembre 1997).

Decordier (Cécile), Lecture de “Tempo di Roma” d’Alexis Curvers. (Septembre 1997).

De Vriendt (Marie-Odile), Les “Nouvelles Orientales” de Marguerite Yourcenar en classe de français. Lecture mythique du recueil ret analyse de “L’Homme qui a aimé les Néréides”. (Septembre 1997).

Fiasse (Christian), Vertu de l’angoisse et éloge de la faiblesse selon Henri Michaux. Une analyse thématique du recueil “Plume” précédé de “Lointain intérieur”. (Juin 1997).

Hauzeur (Geneviève), Une « théorie sur les mots » : de la parole volée à l’écriture. Lecture du “Perce-oreille du Luxembourg” d’André Baillon. (Septembre 1997).

Hambursin (Barbara), De la plume au pinceau : l’énigme chez Michaux (une approche didactique). (Juin 1997).

Hombrouck (Ingrid), Les “Sept Nouvelles” de Madeleine Bourdouxhe. (Janvier 1998).

Jonet (Marie-Laure), André Baillon, “Un homme si simple”. Une spiritualité inscrite dans la tension identitaire.(Septembre 1997).

Josse (Hélène), La Flore des amants. Étude de la symbolique végétale dans “Les Heures” d’Émile Ver-haeren. (Juin 1997).

Lecomte (Céline), Analyse d’un recueil de Georges Simenon, “Les Dossiers de l’Agence O” : où l’on découvre que des nouvelles policières ne sont pas ce qu’elles devraient être, et où l’on voit Georges Simenon jouer avec les limites des genres et faire preuve d’une originalité déconcertante. (Janvier 1998).

Lison (Violaine), Aliénation et processus de mort dans “La Surface de l’eau” d’Eugénie de Keyser. (Septembre 1997).

Mertens (Nathalie), Les Stéréotypes dans les chansons de Jacques Brel. Un parcours en classe de français. (Juin 1997).

Moncousin (Valérie), Julos Beaucarne en classe de français. Pour une redécouverte d’un auteur de chez nous. (Septembre 1997).

Rolain (Carol), Cheminement identitaire et rapport au monde. Analyse du système des personnages dans l’œuvre d’Henry Bauchau. (Juin 1997).

Rousseau (Anne-Sophie), Aliénation et suicide dans trois œuvres récentes de Jacqueline Harpman : “La Lucarne”, “Le Bonheur dans le crime”, “Moi qui n’ai pas connu les hommes”. (Janvier 1998).

Rubay (Frédéric), “Pelléas et Mélisande” : de la pièce de Maeterlinck à l’opéra de Debussy en classe de français. (Septembre 1997).

Tiscal (Virginie), La Passion jouée à Mons en 1501. Étude sur la mise en scène de la huitième journée. (Janvier 1998).

Toscanucci (Estelle), La Question du regard dans “La Plage d’Ostende” de Jacqueline Harpman. (Septembre 1997).

Van Eeckhout (Aurélie), Les Différents Langages dans “La Place du mort” de Jean-Luc Outers. (Septembre 1997).

Vanhagendoren (Delphine), L’Anthroponymie : une clef de lecture pour “Mélusine” de Franz Hellens. (Juin 1997).

Université de Haute-Alsace (Mulhouse)

Vauclair (Anne), Bruxelles, Le Caire, Québec, ou l’identité surréaliste en fragments. Mémoire de DEA, oct. 98 (an. un. 1997-98), 126 p. (Prom. E. Lysøe).

Université de Metz

Lagrange (Anouck), La Luxure et la mort dans le théâtre de Michel de Ghelderode. Mémoire de Maitrise en Lettres modernes, an. univ. 1997-1998, 128 p. (Prom. J.-M. Wittmann).

Vilmin (Karine), L’Immigration italienne en Belgique et son écriture. À propos des œuvres de Scalzo, Malinconi, Santocono. Mémoire de Maitrise en Lettres modernes, an. univ. 1997-1998, 102 p., ill. (Prom. P. Halen).

  • Revues.org