Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Ouvrages généraux

Écrire et traduire. Journée d’études organisée par le Parlement de la Communauté française de Belgique (Seneffe, 2 septembre 2000)

Bruxelles, Luc Pire, 2001
Laurent Demoulin
p. 120-121
Référence(s) :

Écrire et traduire. Journée d’études organisée par le Parlement de la Communauté française de Belgique, en collaboration avec le Collège européen des Traducteurs littéraires de Seneffe et le service de la Promotion des Lettres du Ministère de la Communauté française (Seneffe, 2 septembre 2000). Textes édités par Christian Libens avec la collaboration de Nathalie Ryelandt. Bruxelles, Luc Pire, 2001, 173 p.

Texte intégral

1L’ouvrage Écrire et traduire garde la trace des propos tenus le 2 septembre 2000 lors d’une journée d’études organisée par le Parlement de la Communauté française et la Promotion des Lettres au château de Seneffe. Cette journée était consacrée essentiellement à la question de la traduction des écrivains belges de langue française et mettait en présence auteurs et traducteurs, chacun faisant part de son expérience et de ses réflexions. Étaient présents les écrivains Jean-Luc Outers, Vincent Engel, Jacqueline Harpman, Jean Louvet, André-Marcel Adamek, François Emmanuel, Pascal Vrebos, Jean-Pierre Verheggen et Jean-Philippe Toussaint. Et, parmi les traducteurs, se trouvaient là notamment Françoise Wuilmart, directrice du Collège européen des traducteurs, Claus Sprick, traducteur d’Astérix, et Kan Nozaki, le traducteur japonais de Toussaint, auquel le prix de la traduction littéraire allait être décerné en fin de journée.

2Christian Libens, qui a recueilli les propos des uns et des autres, a complété l’ouvrage par quelques contributions écrites. Deux de ces textes proposent une vue d’ensemble de la situation : celui de Jean-Luc Outers, « Les auteurs belges de langue française et la traduction » et celui de Jan Rubes, « Petit panorama de la traduction des auteurs belges ». On y trouvera des données brutes et précises au sujet du rayonnement international de quelques auteurs belges d’aujourd’hui et d’hier. On y apprendra ainsi que ce sont les Italiens qui ont le plus traduit nos lettres et que nos champions sont Simenon et Maeterlinck. Quant aux contemporains, les plus traduits sont Amélie Nothomb et Jean-Philippe Toussaint.

3Ce recueil contient en outre des textes de Xavier Hanotte, qui est à la fois auteur et traducteur, de Christian Libens sur Tintin et d’Alain Bertrand sur Maigret.

4Plus impressionnistes que scientifiques, ces « études » sont disparates, variées et passent sans cesse du détail concret à la généralité désincarnée. Cependant, l’ouvrage est agréable à lire et certains cas précis de problèmes de traduction sont intéressants. Ainsi, page 69, Anne Neuschäfer explique la difficulté qu’a posée la traduction en allemand de la première phrase de La Question humaine de François Emmanuel : « J’ai été pendant sept ans employé d’une multinationale que je désignerai sous le nom de SC Farb. » Fallait-il commencer la phrase, de façon littérale, par « Ich war » ? Cela aurait donné trop d’importance au narrateur dans l’énoncé, de sorte que la neutralité de ton de l’auteur n’aurait pas été respectée. C’est pourquoi le roman s’ouvre en allemand sur les mots « Sieben Jahre lang » : en soulignant une continuité temporelle, ils portent moins à conséquence que l’affirmation d’un ego. Le livre fourmille d’exemples de ce genre qui prouvent que les traducteurs sont de véritables analystes des œuvres qu’ils font passer d’une langue dans une autre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Demoulin, « Écrire et traduire. Journée d’études organisée par le Parlement de la Communauté française de Belgique (Seneffe, 2 septembre 2000) », Textyles, 21 | 2002, 120-121.

Référence électronique

Laurent Demoulin, « Écrire et traduire. Journée d’études organisée par le Parlement de la Communauté française de Belgique (Seneffe, 2 septembre 2000) », Textyles [En ligne], 21 | 2002, mis en ligne le 27 juin 2013, consulté le 23 juin 2017. URL : http://textyles.revues.org/1085

Haut de page

Auteur

Laurent Demoulin

Université de Liège

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org