Navigation – Plan du site
Comptes rendus
De Charles De Coster au Groupov

Charles (Pol), Les Cavales de Jean-Claude Pirotte

Essai. Mons, Éditions Talus d’approche, 1999, 133 p.
Luc Louwette
p. 133-134
Référence(s) :

Charles (Pol), Les Cavales de Jean-Claude Pirotte. Essai. Mons, Éditions Talus d’approche, 1999, 133 p.

Texte intégral

1Jean-Claude Pirotte conseillait, non sans ironie, à un jeune homme de n’écrire sur un écrivain que lorsque celui-ci était mort depuis des lustres. Ainsi les récriminations de l’auteur étaient-elles évitées. Pol Charles, lui, n’a nullement tenu compte de ce conseil. En 1999, les Éditions Talus d’Approche ont publié son essai intitulé Les Cavales de Jean-Claude Pirotte. Comme le dit Pol Charles dans l’épilogue et sur la quatrième de couverture de son essai, il a « consacré un petit livre flâneur et nonchalant à un écrivain de livres minces, flâneurs et nonchalants. »

2Si la première partie répond aux canons habituels de ce genre d’écrit, à savoir, poser quelques jalons essentiels dans la vie d’un écrivain (ceux-ci sont réunis ici sous le titre « Une vie ordinaire », hommage à Georges Perros, une des références déterminantes de Pirotte), le reste de ce petit ouvrage fugue, entame une analyse, reprend son vagabondage, développe un thème puis un autre : la paresse, l’écriture, la musique, la peinture, les couleurs, la mélancolie, le vin bien sûr, l’amitié… Sans doute fallait-il être de la « bande à Pirotte », être de ces lecteurs qui ont envie de suivre l’écrivain dans ses cavales, pour écrire à son sujet, pour lui écrire quelque chose.

3Ce livre est agréable à lire, intelligent, savant et humble à la fois. En plus des habituelles références à Henri Thomas ou à André Dhôtel, il établit parfois des liaisons inédites, avec Pierre Klossowski ou avec Louis-René Des Forêts, par exemple. Ses analyses entr’ouvrent des portes, tracent des pistes, sans jamais s’enfermer dans une conclusion définitive. Pol Charles donne simplement l’envie de lire et relire l’œuvre d’un écrivain original et attachant. Et ce n’est qu’à ça, à mon sens, que doit servir un livre sur un livre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Luc Louwette, « Charles (Pol), Les Cavales de Jean-Claude Pirotte », Textyles, 21 | 2002, 133-134.

Référence électronique

Luc Louwette, « Charles (Pol), Les Cavales de Jean-Claude Pirotte », Textyles [En ligne], 21 | 2002, mis en ligne le 15 août 2005, consulté le 19 août 2017. URL : http://textyles.revues.org/1058

Haut de page

Auteur

Luc Louwette

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org