Navigation – Plan du site
Comptes rendus
De Charles De Coster au Groupov

Farr (Michaël), Tintin, le rêve et la réalité : l’histoire de la création des aventures de Tintin

Moulinsart / Fondation Hergé, 2001
Luc Louwette
p. 131
Référence(s) :

Farr (Michaël), Tintin, le rêve et la réalité : l’histoire de la création des aventures de Tintin. Moulinsart / Fondation Hergé, 2001, nombreuses ill. 205 p.

Texte intégral

1Pour tout ce qui touche l’œuvre d’Hergé, pourra-t-on désormais, à la suite de Numa Sadoul, Benoît Peeters, Éric Soumois ou Michel Serres inscrire le nom de Michael Farr ? Le livre de ce dernier, paru aux éditions Moulinsart pour les fêtes de fin d’année en 2001 et intitulé Tintin, le rêve et la réalité, a le double mérite de relater l’histoire de la création hergéenne de façon méthodique et chronologique tout en offrant au lecteur une importante somme iconographique. Celle-ci provenant des revues telles que le Crapouillot, le National Geographic ou Paris-Match fut d’ailleurs à l’origine de nombreux dessins appartenant à l’univers du héros aux culottes de golf et de son sympathique cabot.

2Ainsi Michael Farr nous trace (ou retrace)-t-il les différents avatars que connurent les albums, de même que les mille sabords que ceux-ci eurent à subir en raison de leur diffusion internationale. L’auteur nous rappelle entre autres choses que les personnages de couleur que l’on croise dans la première édition de Tintin en Amérique furent étonnement blanchis dans celle de 1973. Il nous montre encore, preuves à l’appui, le traitement écologiquement correct de l’épisode du rhinocéros dans l’édition scandinave de Tintin au Congo. Cela n’empêche pas Hergé, nous dit Michael Farr, de rester incorruptible quant à certaines séquences qui lui tenaient idéologiquement à cœur.

3En fait, tout tintinologue, ou plus simplement tintinophile qui se respecte, sait toutes ces choses, mais il sera toutefois heureux de retrouver ces informations dans une belle édition au format des premiers albums couleurs édités par les pionniers de Casterman. Notre plaisir est encore moins gâché lorsque ces mêmes informations qui se trouvaient jadis dans le fouillis d’une conversation à bâtons rompus avec Hergé ou dans les méandres analytiques d’une thèse universitaire, se voient ici clairement ordonnancées. Enfin, ce même tintinophile adorera parcourir la documentation présentée et utilisée par un Hergé plus encyclopédique que voyageur. Je dirais même plus qu’il s’étonnera de la ressemblance quasi parfaite du nageur de combat malchanceux de Coke en stock avec son modèle britannique, de la voiture de course à la fin des Cigares, d’un journaliste de la télévision belge, de Fayçal II d’Irak, de… Les références littéraires ne manquent pas non plus (George Duhamel et ses Scènes de la vie future), même si on aurait voulu que Michael Farr nous fît remarquer que le tabloïde des Bijoux s’appelait Tempo di Roma. Mais sachant que ce tintinologue éclairé s’imprégna dans sa jeunesse d’une culture un peu plus à l’ouest que la nôtre (il fit ses études en Angleterre et put ainsi comparer éditions originales et anglaises), nous ne lui en tiendrons pas rigueur. D’autant plus que son père, journaliste, fut, comme il le raconte de façon touchante, membre d’une expédition à la recherche du Yeti. Et pour cette raison déjà, Tonnerre de Brest ! le livre de Michael Farr doit côtoyer les belles éditions de Tintin dans la bibliothèque des amoureux de l’œuvre d’Hergé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Luc Louwette, « Farr (Michaël), Tintin, le rêve et la réalité : l’histoire de la création des aventures de Tintin », Textyles, 21 | 2002, 131.

Référence électronique

Luc Louwette, « Farr (Michaël), Tintin, le rêve et la réalité : l’histoire de la création des aventures de Tintin », Textyles [En ligne], 21 | 2002, mis en ligne le 27 juin 2013, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://textyles.revues.org/1047

Haut de page

Auteur

Luc Louwette

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org