Navigation – Plan du site

Présentation

Textyles, revue des lettres belges de langue française, est une revue universitaire, qui paraît deux fois par an, sous la forme de volumes d’environ 150 pages, comprenant un dossier consacré à une œuvre ou à une problématique, des varias, des comptes rendus d’ouvrages critiques et une bibliographie exhaustive des publications critiques de l’année écoulée dans le domaine des lettres belges. Elle constitue ainsi un véritable organe de synthèse pour la recherche, la documentation et l’enseignement des lettres belges, en Belgique et à l’étranger.

Chaque dossier publié par la revue est dirigé par un membre du comité éditorial, éventuellement en collaboration avec un spécialiste invité pour l’occasion. Tous les articles sont évalués par le comité. Le cas échéant, il est demandé aux auteurs dont l’article est accepté d’y apporter certaines précisions ou modifications.

Dernier numéro en ligne
48 | 2016
Utopie et anticipation

Sous la direction de Valérie Stiénon
Textyles, n°48 (2016)
Informations sur cette image
Crédits : © François Schuiten, avec l’aimable autorisation de l’auteur.
Prolifique dans les littératures de l’imaginaire, la Belgique présente pourtant une inconnue à propos du récit d’anticipation. De la fin du monde de Rosny aîné à celle de Luc Dellisse, des aventures spatiales de Bob Morane à la découverte des Cités obscures, du roman scientifique de Henri-Jacques Proumen aux technosciences de Gilbert Hottois, l’anticipation excède les caractéristiques de la science-fiction, croise plus d’une fois l’utopie et redéfinit les rapports entre réel et fiction en une pluralité de mondes possibles. Elle pose des questions cruciales lorsqu’on prend la peine de considérer ses réalisations dans la littérature belge francophone : quels sont les auteurs, les éditeurs et les supports concernés ? existe-t-il des thèmes spécifiques ? quels imaginaires ces fictions privilégient-elles ? comment les genres investis interfèrent-ils avec le merveilleux scientifique, le surréalisme ou le réalisme magique ? En associant des études de cas à une réflexion d’ensemble, les contributions rassemblées dans ce numéro proposent le premier état des lieux d’une production hybride encore peu considérée. Il s’agit d’éclairer la diversité qui caractérise l’anticipation belge, mais aussi de mettre en évidence les raisons de sa faible reconnaissance esthétique et de poser les jalons d’une histoire littéraire capable de saisir des dynamiques multiples de légitimation.

Actualités

Derniers comptes rendus

Le carnet de Textyles

  • Revues.org